Forum Ciel Extrême

Forum dédié à l'observation du ciel profond
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LONGUE NUIT DE SEPTEMBRE 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astrofab-51
ancien


Nombre de messages : 74
Age : 40
Localisation : bettancourt la ferrée 52
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: LONGUE NUIT DE SEPTEMBRE 2   01/10/08

Voici le suite de la soirée du 26-27 Septembre.

PÉGASE:


C’est la partie nouvelle pour moi et mon ami. Mais avant ça, un petit, long, passage sur M15. Moins brillant que M13, l’amas globulaire de Pégase n’en demeure pas moins magnifique. Au TSC à G133x, toute la périphérie est éclatée en centaines de petites perles serrées. Seul le noyau reste uniforme.
Après le lumineux M15, voici les faibles galaxies, NGC7454, petit ovale de rapport 1/2 avec un minuscule noyau. À proximité NGC7448. Plus grande et mieux visible que sa voisine, son rapport est de 1/3 avec un noyau beaucoup plus brillant que le halo.
Mieux visible que les deux précédentes la spirale barrée NGC7479. Elle se montre brillante, fine avec un rapport 1/8. Son noyau est lumineux, sa barre est moins brillante mais visible. Seuls les bras ne sont pas accessibles même en VI.
Direction le SE de ksi Peg pour une galaxie peu évidente. NGC7386 ne montre rien d’autre qu’un ovale. Je dirige ensuite le Dobs’ au SE vers 55 ; 57 Peg pour aller voir le groupe de NGC7626 et NGC7619. C’est l’amas de galaxie Pégase1. Seules sont visibles les deux galaxies citées comme deux taches diffuses mais évidentes. Les centres sont discernables en VI. Nous n’avons pas réussi à identifier d’autres membres.
Toujours dans la même zone, au NO de 7 Psc, la diffuse NGC7562 et au SSO la spirale de rapport 1/2-3 NGC7541, mieux visible que la précédente.
Aller, on file au Nord de Pégase vers la belle spirale NGC7331. La forme générale est reconnaissable. Le noyau est ovale, brillant. Il est entouré d’un halo ; ses bras ; qui se voit parfaitement. La vision est de toute beauté, réhaussée par la densité d’étoiles autour.
Je ne pouvais pas partir vers un autre endroit du ciel sans passer par la Quintette de Stephan. Une première !! C’est sûr ce n’est pas le plus bel objet avec un 200/1200, mais niveau remonté dans le temps, quel effet. D’abord vue comme une masse diffuse, peu brillante et informe, la vision devient tout autre après 2 min et en VI. On distingue, quatre des cinq membres, NGC7319 ; NGC7320, la plus lumineuse ; NGC7318A et NGC7318B qui sont collées mais la forme globale nous fait dire qu’il y a bien deux galaxies.
Passé cette observation inoubliable, direction NGC7332. La galaxie ressemble à deux assiette l’une sur l’autre où le centre est mieux vu. Elle reste relativement petite même à G92x. Dans le même champ on voit NGC7339, long fuseau plat, sans détail, plus évident en VI.
Nous terminons le cheval ailée par une galaxie plus facile à voir, NGC7457.

ANDROMÈD
E :

Aller, courage, le vent est tombé, on attaque la belle Andromède. Deux nébuleuses planétaires brillantes. La première est connue, M76. C’est bien Dumbbell en miniature, sans les anses. Un régal. La seconde est peut-être moins connue mais pas réellement moins brillante. NGC7662 est ronde avec en son centre deux zones rondes plus brillantes qui se touchent. Une légère coloration bleuté se devine.
Maintenant, trois galaxies faibles voir très faibles au Sud de Alpha And. Juste au Sud le groupe NGC1 et NGC16. On ne peut voir que NGC16, faible tache diffuse au petit noyau d’aspect stellaire.
Plus au Sud encore, NGC83 et NGC80, les deux galaxies étant dans le même champ ; G92x D200/1200. NGC83 est ronde, elle possède un noyau stellaire. NGC80 est à la limite de visibilité très diffuse. Elle est accompagnée d’un triangle de 3 petites étoiles bien visibles.
Je remonte le dobs’ vers bêta And pour faire découvrir à mon coobservateur NGC404 qui est souvent oubliée à cause de Bêta And qui la noie dans son éclat. Au D200, pas de soucis, la galaxie n’a pas de détail, mais elle est là.
Revenons à nos classiques. M31 et ses satellites M32 et M110. La galaxie d’Andromède est étendue. On l’observe à plusieurs grossissements, G54x, G92x. Ses bandes de poussières sont visibles, signe d’une bonne qualité du ciel. Je pointe NGC206, région H2-formation d’étoiles. Pas de forme définie, elle reste diffuse. On va visiter notre voisine du Triangle M33. Le noyau est facile à sortir du fond de ciel, ainsi que ses bras qui restent cependant discrets.
Arrêt sur gamma And, les deux composantes sont séparées et colorées, bleue pour l’une, orangée pour l’autre. Puis, on fini Andromède en beauté avec NGC891. C’est une belle galaxie vue par la tranche. Son rapport est de 1/5-6. La barre de poussières qui coupe en deux cet univers-île est aperçu en VI.

PERSÉE-CASSIOPÉE :

À mi-chemin entre gamma And et Persée, on s’arrête sur l’amas ouvert M34. De bonne taille, 20’, ses étoiles sont brillantes. Elles ne sont pas réparties uniformément mais par groupes.

Vient ensuite le cœur de Persée, alpha avec Mel20. Un vaste amas d’étoiles reconnaissables en forme de S. L’observation est effectuée aux ju.7x50, seul instrument adapté. Taille de l’amas 5° environ.
Je chausse le 22mm sur le dobs’ pour admirer le célèbre et magnifique Double Amas . NGC869-884 fourmille d’étoiles blanches et bleues. Juste au Nord, un autre grand amas ; Stock1. Des dizaines de petites étoiles sont accessibles dans un cercle d’environ 1°. Bien que ses étoiles restent moyennement brillantes, Stock1 ressort assez facilement du fond de Voie Lactée.
Nous terminons cette zone par le joli M52. Amas compact. Il est vu comme une tache diffuse mais évidente aux7x50. Pas d’observation au télescope, dommage car j’aurais voulu montrer Czernick43 à mon ami. Ce sera pour la prochaine.

TAUREAU -COCHER:

Pas d’originalité pour commencer l’exploration du Taureau. M45 ; les Pléiades aux7x50. Toujours aussi beau, un réel ravissement.
Je dirige le dobs’ vers la nébuleuse du crabe, M1. Pas de détail visible, sa forme est par contre bien reconnaissable, un peu comme l’Irlande. La surface est brillante.
Puis une première pour mon ami, ou plutôt trois. D’abord, deux amas ouverts de grand diamètre apparent, entre 30 et 40’. NGC1647, ses étoiles sont dispersées et il faut utiliser un faible grossissement pour le faire ressortir. Idem pour NGC1746, bien que les étoiles de cet amas soient plus compactes, la taille est supérieure (40’ env.).
La dernière de ces premières est une nébuleuse planétaire, NGC1514. Invisible à G92x, elle devient évidente avec un filtre O III. Elle est ronde avec un centre ponctuel plus brillant et deux arcs de part et d’autre du centre.
Aller, pas de temps à perdre, direction les amas du Cocher. On les observe avec le LX10 à G133x. M37 est un amas compact avec une centaine voire plus d’étoiles visibles. M36 est plus brillant, mais ses étoiles sont plus dispersées et moins nombreuses. Le troisième M38 est assez dense, sa forme générale me rappelant un peu un dolmen ou la lettre Pi. Pas très loin de ce dernier, un petit amas granuleux, c’est NGC1907.

GÉMEAUX-ORION :

Pour les Gémeaux, nous suivons un chemin d’Ouest en Est. M35 passe devant l’oculaire. Très lumineux, l’amas est formé d’étoiles serrées, un peu comme M37. Une zone, style chenal courbe constitué d’étoiles plus brillantes que l’ensemble se détache. À proximité, dans le même champ au 114mm, à G35-40x, NGC2158 se montre comme une tache diffuse. Au 200mm, à G92x, il devient granuleux, et beaucoup d’étoiles se résolvent.
Je pointe un petit amas très compact, aux étoiles faibles fort serrées, NGC2266. Il ressemble au type M11, mais de forme triangulaire et sans étoile d’avant-plan.
Avant de passer à Orion, un détour vers NGC2392, la nébuleuse de l’Esquimau. Pas de visage visible. Seul, le nez se détache du petit rond bleu-vert.
Notre première cible d’Orion n’est pas M42, mais un astérisme, Do17 (Dolidze17). Il est composé de 5 étoiles qui forment grossièrement un K ou un parallélogramme.
‘A y ai, c’est M42 devant l’objectif. Magnifique, superbe etc… . Le centre de la nébuleuse fourmille de détails, zone plus brillantes, chemins sombres… Les étoiles du Trapèze dessinent leur figure particulière au milieu d’une zone plus foncée. Les ailes apparaissent nettes et découpées. Un vrai régal. Une couleur verdâtre complète le spectacle. M43 est visible facilement. Au Sud un amas ouvert, NGC1980. Au Nord, NGC1977 nébuleuse entourant 5 étoiles en demi-cercle et un autre amas, NGC1981.
Nous filons plein NE. Arrêt sur sigma Ori, les 7 composantes de cette étoile multiple sont vues. Puis pour finir dans le chasseur, M78. Une nébuleuse de forme ronde, légèrement ovalisée, avec deux parties plus lumineuses excentrées.

GRANDE OURSE :

La fatigue commence à nous envahir, mais on ne peut pas partir sans aller voir le plus célèbre couple de galaxies, M81-M82. Si M81 montre un vaste ovale avec un noyau plus brillant, M82 montre plus de détails. Dans le ‘’cigare’’, un petit halo fin est visible, ainsi que 2 à 3 chenaux sombres dans M82.
Ces deux galaxies sont accompagnées de deux autres plus petites et moins lumineuses, NGC3077 et NGC2946.

PS: Ce n'est pas du ciel profond, quoique, mais nous avons aussi observé Uranus et Neptune.

Après 6h30 d’observation, c’est la fin de soirée, on n’en peut plus. On remballe tout le matériel. Puis, en voiture, direction nos lits respectifs pour de beaux rêves étoilés. 5H30, je me glisse dans mon lit, sans réveiller ma femme, et je m’endort enfin.

À la prochaine !

Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mnicole01ca
ancien
avatar

Nombre de messages : 535
Age : 70
Localisation : Montréal, Canada
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: LONGUE NUIT DE SEPTEMBRE 2   02/10/08

Salut Astrofab !

Tout d'abord Bravo pour cette belle observation de la quintette de Stephan ... c'est un groupe de galaxies qui est difficile au T200 et vous avez été récompensés pour votre persistance.

Bravo aussi pour cette belle, longue et fructueuse session sous les étoiles. Quand on n'a pas souvent accès à un ciel de qualité, il faut en profiter au maximum ... c'est ce que vous avez fait malgré la fatigue.

J'ai noté quelques objets pour mes observations futures. En particulier NGC7386 qui fait partie d'un petit groupe de six galaxies que je vais sûrement tenter de débusquer lors d'une prochaine sortie.

Merci pour ce beau rapport d'observation.

Bye,
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yapo
Admin
avatar

Nombre de messages : 614
Age : 45
Localisation : fontenay-sous-bois
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: LONGUE NUIT DE SEPTEMBRE 2   06/10/08

Un vrai marathon NGC, cette soirée ! I love you

Une revue générale du ciel d'automne dont on suit facilement le fil !

a + yann
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.astrosurf.com/cielextreme
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LONGUE NUIT DE SEPTEMBRE 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
LONGUE NUIT DE SEPTEMBRE 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pape Jean-Paul I
» Une indigestion bien longue..
» 2011: Nuit du lundi 6 juin 23:40 à mardi 7 juin 02:00. Fribourg (Suisse)
» Garabandal, la nuit des cris ....
» Sieste trop longue et nuit trop courte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Ciel Extrême :: Observations (visuelles, dessins, objets,...)-
Sauter vers: