Forum Ciel Extrême

Forum dédié à l'observation du ciel profond
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chili Mai 2009 - Les grands classiques du Sud (2e rapport)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mnicole01ca
ancien
avatar

Nombre de messages : 535
Age : 71
Localisation : Montréal, Canada
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Chili Mai 2009 - Les grands classiques du Sud (2e rapport)   16/06/09

Salut !

Tel que mentionné dans mon « rapport préliminaire », voici un premier CROA sur les objets du ciel profond observés lors de ce voyage magnifique sous un ciel de rêve. J’ai regroupé les objets de la façon suivante …

1. Les grands classiques du Sud
2. Les « un peu bas chez-nous »
3. Les belles surprises
4. Les défis relevés
5. Les autres

A tout seigneur, tout honneur … pour débuter ma série, je commence donc par les « grands classiques du Sud ». Chacun a son opinion sur ce qui devrait être inclus dans cette catégorie; moi j’y ai mis ceux dont on entend parler le plus souvent lorsqu’il est question du ciel du Sud et, évidemment, ceux que l’on veut absolument voir quand on y est enfin. Il y en a d’autres, mais ceux que j’ai retenus feront sans doute l’unanimité.

Ils sont si beaux qu’on y retourne régulièrement à chaque occasion et même à chaque session dans mon cas. Je l’ai fait en 2007 lors de ma première visite au Chili et ce fut la même chose cette fois. Mes commentaires représentent un résumé des impressions et sentiments ressentis lors de ces observations à l’œil nu, aux jumelles et à l’oculaire. Pour les observations au télescope, j’ai utilisé surtout le 460 mm avec des oculaires Ethos de 17, 13 et 6 mm donnant des GR et des champs réels de 131X (0,76°), 171X (0,58°) et 371X (0,27°) respectivement.

Nébuleuse de la Carène (NGC3372)

Nous avons observé cette magnifique nébuleuse presqu'à toutes les sessions, toujours avec autant de plaisir. Elle est belle sans le filtre OIII mais celui-ci lui donne une dimension additionnelle (effet 3D en prime) qui la rend tout simplement extraordinaire à l'oculaire. C'est mieux qu'en photo car aucune partie n'est surexposée et on voit même les Lobes d'Eta Carina à faible GR. L'effet 3D est surtout impressionnant près du Trou de la Serrure où on a l'impression que la nébuleuse s'enfonce dans un trou profond et sombre. Tout simplement magnifique.

C'est la partie la plus brillante de la nébuleuse (en forme de triangle) qui attire surtout l'attention mais en se déplaçant à l'oculaire, on peut explorer facilement toutes les autres zones sans difficulté en VD. Beaucoup de structures visibles, parties brillantes et parties sombres ... allongées, rondes, plus ou moins brillantes ou sombres ... un délice pour les yeux et le coeur. Meilleure qu'en 2007, probablement dû au 460mm cette fois vs 255mm en 2007. Cette nébuleuse est vraiment magnifique et aurait mérité qu'on s'y attarde plus mais il y avait de nombreux autres objets sur notre liste.



Nébuleuse de la Tarentule (NGC2070) et Grand nuage de Magellan

Ce n’était pas la bonne période de l’année pour l’observation du Grand nuage de Magellan et de la nébuleuse de la Tarentule … l’élévation était de 23° seulement en début de nuit et diminuait par la suite. Mais même à cette faible élévation, la Tarentule et le Grand nuage nous ont donné des images saisissantes aux jumelles et à l’oculaire. À l’œil nu, c’était un peu moins bon qu’en 2007 alors que la Tarentule était très facilement visible, ce qui n’était pas le cas cette fois.

Nous avons observé la Tarentule avec et sans le filtre OIII ... elle était superbe à tous les GR et meilleures que dans mes souvenirs de 2007 avec le 255mm de Guillermo. Je n'ai pas eu autant l'effet 3D qu'en 2007 cependant. Les autres ND près de N2070, soit N2074/77/79 étaient très nettes et reconnaissables comparées à la photo ci-dessous. J'ai aussi parcouru le Grand nuage avec les jumelles et toutes les autres zones lumineuses de la photo étaient facilement visibles (celles qui sont identifiées et les autres aussi). Quel magnifique spectacle.





Petit nuage de Magellan (NGC292)

Ce n’était pas la bonne saison non plus pour le Petit nuage de Magellan ... de 7° en début de nuit à 31° en fin de nuit. Visible à l'oeil nu malgré sa faible élévation, c'est aux jumelles et à l'oculaire qu'il se révèle vraiment. Plusieurs régions lumineuses sont visibles dans le Nuage lui-même et deux autres à l'extérieur ... 47 du Toucan bien sûr (NGC104) et NGC 362 un autre bel AG mais qui est souvent négligé à cause de la proximité du merveilleux 47 du Toucan.

J'ai scanné le Petit nuage avec le 17mm pour essayer de voir les différentes régions lumineuses que j’avais notées sur la photo qui me servait de guide ... je les ai toutes vues facilement et bien d'autres encore. Le Petit nuage est moins riche que le Grand nuage et on a vite envie de se déplacer son célèbre voisin (NGC104) pour grossir ce géant et s'en mettre plein la vue.



47 du Toucan (NGC104)

J'ai observé ce magnifique AG à plusieurs reprises à l'œil nu, aux jumelles et au télescope. Il est superbe à tous les GR malgré sa faible élévation pendant cette période (de 5° en début de nuit à 33° en fin de nuit). Comme Oméga du Centaure, 47 du Toucan présente déjà une belle tache aux jumelles et on a aucune difficulté à reconnaître un AG même à 10X.

À l’oculaire, il est magnifique ... c'est un AG typique avec une belle concentration centrale. Il remplit une bonne partie du champ du 17mm et les étoiles sont résolues jusqu'au coeur. Le champ énorme du 13mm Ethos permet de voir complètement 47 du Toucan même à 171X ... c'est tout simplement magnifique. Les étoiles sont résolues jusqu'au coeur avec une belle lueur résiduelle au centre. C'est sans contredit la meilleure vue que j'ai eue de ce superbe amas.



Oméga du Centaure (NGC5139)

Comme pour 47 du Toucan, ce superbe AG est beau à tous les GR. À l’œil nu, on part de Alpha et Beta du Centaure, on tourne ensuite vers Epsilon et on poursuit dans cette direction, il nous apparait alors comme une tache diffuse de bonne dimension ... on ne peut absolument pas le confondre avec une étoile. Aux jumelles, on suit le même chemin qu'à l'oeil nu et il nous apparait alors comme une "grosse boule de ouate" selon l'expression de Rachelle. Grand et brillant, on voit immédiatement qu'il s'agit d'un AG.

Oméga du Centaure ne fait pas dans le subtil ... c'est la puissante brute qui se révèle à notre oeil quand on le met à l'oculaire. Moins concentré que 47 du Toucan, les étoiles sont résolues jusqu'au coeur ... je n'ai jamais vu autant d'étoiles dans un même champ. Une lueur résiduelle est présente sous la plus grande partie de la région centrale. À 171X (13mm), l'amas va toucher le bord du champ (il déborde probablement un peu). Visuellement, Oméga semble beaucoup plus grand que 47 du Toucan. Mais sur le plan esthétique, je préfère 47 du Toucan … et il semble que je ne sois pas le seul.



Centaurus A (NGC5128)

Pour trouver la galaxie aux jumelles, on fait le même chemin que pour Oméga du Centaure … Alpha, Beta, Epsilon, puis on dépasse Oméga du Centaure pour arriver à Centaurus A. Elle nous apparaît d'abord comme une tache diffuse faible mais, en insistant un peu, on peut déjà voir la bande sombre qui divise la galaxie. C'est le seul objet qui n'est pas facilement visible à l'oeil nu parmi les grands classiques du Sud.

À l’oculaire, contrairement à 2007 où la partie lumineuse n'était pas très visible, cette fois elle s'étend loin de la barre de poussières comme une belle boule lumineuse qui serait située derrière l’énorme bande de poussières. Celle-ci montre du détail surtout dans la partie plus transparent vis-à-vis le coeur de la galaxie. Je note une étoile superposée sur la partie plus sombre.

Nous l’avons montée jusqu’à 371X (6mm). La belle boule lumineuse était toujours là derrière la bande de poussières qui était très large et montrait beaucoup de détails. J’ai noté plusieurs étoiles superposées sur la bande de poussières mais aussi sur la partie lumineuse de la galaxie. Cette fois, c'était vraiment comme la photo ... WOW!



Boite de bijoux (NGC4755)

La boite de bijoux est visible à l’œil nu comme une étoile près de Mimosa (Beta de la Croix), juste au-dessus du Sac de charbon. Même au faible GR de mes jumelles (10X), on reconnait déjà la forme triangulaire de l'amas et on perçoit aussi des variances de couleurs dans les étoiles qui le composent.

À l’oculaire, il est très joli avec des étoiles brillantes qui le font ressortir fortement du fond du ciel. Son intérêt principal (et son surnom) vient des couleurs différentes des 3 étoiles formant une ligne au coeur de l'amas ... une orange, une bleue et une blanche … c’est très beau. Nous avons grossi au 13mm (171X) … l'amas était très beau mais sans éléments nouveaux par rapport au 17mm. Contrairement à ma première observation en 2007, je n'avais aucune attente particulière et je n'ai pas été déçu cette fois. C'est vraiment un superbe AO et il mérite bien la réputation qu’on lui fait.





Voilà, ça fait le tour des « grands classiques du Sud » dont je voulais vous parler dans ce premier véritable rapport d’observation. Ce sont réellement des objets magnifiques mais il y a plus, beaucoup plus. C’est ce que nous verrons dans les rapports à venir. Le prochain sera consacré aux objets « un peu bas chez-nous »

Bye,
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chili Mai 2009 - Les grands classiques du Sud (2e rapport)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vends Montagne de livres PC/PCSI à prix DISCOUNT !
» De kholle
» La GF des écrivains au théâtre de l'Odéon : Ecrivains contemporains et grands classiques
» les classiques que vous avez honte de ne pas avoir lus..
» 2013Année de grands changements pour l'humanité et toute la création, début de la grande tribulation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Ciel Extrême :: Observations (visuelles, dessins, objets,...)-
Sauter vers: