Forum Ciel Extrême

Forum dédié à l'observation du ciel profond
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ANDROMÈDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astrofab-51
ancien


Nombre de messages : 74
Age : 40
Localisation : bettancourt la ferrée 52
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: ANDROMÈDE   26/10/09

ESCAPADE DANS ANDROMÈDE :



En ce Samedi 10 Octobre 2009, la météo plus qu'exécrable au Nord de la Haute-Marne me dirige vers une soirée tarot en famille, bien au chaud. Vers 20h30, un rapide coup d'oeil dehors me fait dire que le programme de la soirée risque de changer. Croyant que la trouée serait brève, je décide de croquer Jupiter. Je sors le 304, installe tout le bazar et hop, c’est parti ! Je pointe Jupiter, mais la forte turbulence (2/5) ne montre qu’une image peu détaillée. La trouée semble, pour mon plus grand plaisir, se prolonger, je tourne la bête vers Andromède.

Le programme est simple, partir de l’Ouest de la jeune fille et allez vers l’Est.

1-OUEST :

Premières cibles, autour de α And, juste au Nord. Un amas de galaxies autour de NGC13. Sur ma carte (AM 116), 6 galaxies sont notées. Les conditions ; lumières artificielles, légères brumes m’empêchent d’exploiter au maximum le télescope. Aussi, après de longues minutes, seuls trois univers-îles sont ‘’visibles’’. NGC7831 est devinée comme un petit fuseau, très faible à côté d’une étoile peu brillante. Les deux galaxies importantes, NGC13 et NGC20, bien que différentes se montrent similaires à G115x. Elles apparaissent ovalisées et sans détail. NGC20 étant mieux perçue. Bien entendu, la vision employée est la vision décalée voire très décalée.
Direction à l’Est de α And, vers HD1202grp. L’astérisme centré sur cette étoile, qui est double, ressort bien du fond environnant. Il compte environ une quinzaine d’étoiles. Au Nord-Est de HD1202grp, on trouve un amas de galaxies dominé par NGC68. Seule cette dernière est visible durant cette soirée. Elle apparaît faible en vision décalée, ronde, avec un petit centre, moins faible. Un meilleur ciel m’aurait permis de voir NGC70, NGC71 et NGC72. À refaire dès que possible. Je plonge désormais plein Sud vers un autre amas de galaxies situé au Nord-Est de χPeg. Je réussis à distinguer les deux principales. NGC80 est visible sans trop de difficultés, de forme ronde, c’est une grosse galaxie. NGC83 se montre beaucoup plus discrète, mais s’aperçoit en vision décalée. Elle est le quatrième coin d’un petit rectangle formé avec trois faibles étoiles. NGC83 est ovalisée dans le sens Nord-Est – Sud-Ouest.

2-CENTRE-SUD :

La deuxième zone observée se trouve au Sud de Mirach, β And. Un autre amas de galaxies est visé. Il se trouve juste au-dessus de 78 Psc. Sa principale composante est NGC383. Faible, la galaxie reste assez facilement accessible, de forme ovale nette Nord-Ouest – Sud-Est. Sa voisine NGC382 n’est pas vue même à G115x. Deux autres galaxies sont détectées en vision très décalée, c’est NGC379 et NGC374. Sans détail, elles sont petites et de forme ovale. Je me dirige vers le Sud, et pointe deux objets se situant à côté de τ Psc. Le premier est une petite étoile double, STT26. Les deux composantes sont facilement visibles, brillantes et bien séparées à G115x. Un plus petit diamètre suffit à dédoubler ces composantes. Juste à l’Est, un astérisme d’une dizaine d’étoiles ; plus ou moins groupées et en forme de rond. Découvert par un français, il se nomme Renou18. Je pousse le Dobson vers l’Est, à mi-chemin entre Mirach et M33, pour aller visiter un autre amas…de galaxies. Une double optique aide à son repérage, les galaxies se répartissant de part et d’autre. Là encore, le ciel n’aidant pas, je n’arrive à observer que deux membres de ce groupe. Le principal, NGC507 apparaît faible, rond mais sans problème. La seconde se montre ovale, sans détail, c’est NGC499. Elle est plus difficile à voir que NGC507.

3-NORD-OUEST :

Je vais maintenant dans la partie Nord de la constellation. Dans le Nord-Ouest, autour d’un trio de faibles étoiles visibles à l’oeil nu ; λ, κ et ι And, se trouvent 5 objets variés. Peu connue des amateurs débutants, cette zone vaut vraiment le détour surtout pour ses deux objets les plus célèbres. Le plus bel objet du coin est une nébuleuse planétaire, NGC7662. Située à proximité de 13 And, elle se voit facilement dans les petits instruments. Au 304, à G115x, les restes de l’étoile sont de forme ovale et très brillants. Sa couleur bleutée caractéristique lui doit son surnom de boule de neige bleue. L’utilisation d’un filtre O III n’est pas nécessaire ici. Cela peut aider avec un petit instrument et à moyen grossissement (50-60x). Un anneau interne apparaît faiblement. En vision décalée, les anses de cet anneau se montrent un peu plus brillantes que le reste.
La seconde vedette est une jolie galaxie vue presque par la tranche, ce qui lui confère une forme de long fuseau ; NGC7640. À G 115x, le fuseau est fin, un centre plus brillant est visible, ainsi que quelques irrégularités, esquisse des bras spiraux. Pour aider à son repérage, la galaxie est entourée de 3 petites étoiles formant un triangle isocèle, NGC7640 matérialise le côté le plus long.
Toujours dans la même zone, mais au Nord du trio λ−κ−ι And, on peut observer un astérisme et deux amas ouverts.
En allant du Sud vers le Nord, on trouve d’abord l’astérisme TPK1. Bien que ce ne soit pas un amas ouvert, des trois objets, il est le plus facile à dénicher, ressortant bien du fond de ciel avec ses étoiles plus regroupées. Au NNO, on trouve l’amas ouvert Aveni-Hunter. Il se repère grâce à ses 4 étoiles brillantes, qui forme un triangle isocèle très plat. Au Nord de ce regroupement, on a les autres étoiles de l’amas, plus faibles. En tout, une dizaine de membres scindés en deux parties, l’ovale étant la forme globale. Un bel amas, mine de rien. Le troisième larron est NGC7686. De forme vaguement carrée, les bords Est et Ouest sont matérialisés par des lignes d’étoiles plus brillantes, surtout à l’Ouest, avec le membre le plus lumineux. Au milieu, une quinzaine de petits points peu visibles apparaissent. En vision décalée, c’est plus net.

4-CENTRE-NORD :

Je me décale encore plus vers l’Est. Au Nord de M31, mais dans Cassiopée, je passe en revue 4 objets donc le centre est ο Cas. Le premier est l’amas ouvert Alessi1. Au 304mm et toujours à G115x, les composantes se détachent sans problème du reste de son environnement. De forme rectangulaire, il est composé de sillons parallèles d’étoiles. On distingue une vingtaine de membres, voire plus selon les conditions.
Au Sud de Alessi1 et à l’Est de ο Cas, on trouve une petite galaxie, peu connue et pourtant relativement brillante. C’est NGC278. Elle apparaît ovale et vue en vision directe. Pas de souvenir si il y a un noyau. À l’Ouest de ο Cas, on trouve deux galaxies de forme ovale N-S. La première et la plus brillante se nomme NGC185. Elle présente un noyau bien visible, le halo reste brillant. Plus à l’Ouest, NGC147 est moins évidente. Plus ténue, elle ressort en vision décalée, et ne présente pas de détail.

5-CENTRE :

Ma cible suivante se situe à côté de β And (Mirach). NGC404, c’est une galaxie aussi facile à pointer que difficile à voir, notamment aux petits instruments, style 115mm. Sa forme ovale est nettement accessible au 304mm, à G115x. Pas de détail sur la galaxie. L’étoile Mirach est fort gênante, même sortie du champ. En remontant vers M31, on trouve un petit amas ouvert, NGC272. Peu fourni, 8 à 10 étoiles, l’amas ressemble à un J tordu, avec une étoile plus brillante au milieu (SAO54201). À 13’O, on trouve une belle petite double, Σ62 ; Mag :9,3 et 9,7 ; Sép=12’’. Facile à individualiser, n’hésitez pas à y jeter un œil.
Je remonte vers le Nord et arrive à la vedette de cette constellation, notre voisine M31, Grande Galaxie d’Andromède. Je distingue en vision indirecte 2 bandes de poussière, difficile au vu des conditions. M32 est ovale avec un très gros noyau entouré d’un fin halo. À G115x, sa nature de galaxie est évidente, chose qui ne saute pas aux yeux dans les petits instruments à faible grossissement. Le deuxième satellite de M31, M110 est bien vu. Allongé d’un rapport 3/1, il possède un centre très brillant d’aspect stellaire, entouré d’un noyau ovale. Le halo est large et l’on peut voir un dégradé de brillance vers l’extérieur.

6-EST :

Enfin, je termine plein Est, avec une très jolie étoile double et une aussi belle galaxie.
γAnd ou Almak est une double déjà accessible avec une 60mm. Le contraste est saisissant. La plus brillante est orange et la seconde bleue. Genre Albiréo mais en plus petit, 10’’ contre 30’’ en séparation. La dernière cible de la soirée est NGC891. Splendide galaxie vue par la tranche, elle apparaît très faible ce soir-là. Ses bras étendus vont loin et la bande de poussière se devine en vision décalée. Plus nette sur le noyau, elle continue sur les bras. À couper le fouffle !!!

Après 2 heures d’observation, la Lune se lève, ainsi que la brume. Le télescope est tout trempé, il est temps de rentrer au chaud. Les conditions n’étaient pas idéales mais vu qu’il pleuvait 4 heures avant de sortir, je n’ai pas à me plaindre et j’attends avec impatience la prochaine Nouvelle Lune pour compléter et en voir un peu plus. La liste citée n’est pas exhaustive, mais peut déjà donner une idée de balade.

Astrofab-51 alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mnicole01ca
ancien
avatar

Nombre de messages : 535
Age : 71
Localisation : Montréal, Canada
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: ANDROMÈDE   26/10/09

Salut Astrofab-51!

En effet, jolie escapade dans Andromède ... merci de nous amener avec toi. Les conditions n'étaient peut-être pas excellentes mais tu sembles avoir eu beaucoup de plaisir à parcourir ce coin de ciel qui a plus à offrir les quelques grands classiques que l'on observe habituellement.

J'aime bien observer les petits groupes de galaxies comme ceux que tu as mentionnés ... j'ai pris en note celui autour de NGC383 que je n'ai pas encore observé et qui me semble intéressant.

Question - D'où proviennent les noms des amas ouverts que tu mentionnes dans ton rapport ? Je ne les retrouves pas dans Guide8.

Bye,
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïcé
ancien
avatar

Nombre de messages : 343
Localisation : Montreuil
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: ANDROMÈDE   27/10/09

Tu as bien fait de profiter de cette trouée!
Concernant le groupe de NGC 68, le groupe est visible bien que faible au 250 sous un bon ciel de plaine. On y voit un triangle de taches floues presque ponctuelles baignant dans une nébulosité faible au Nagler 13.
J'avais découvert ce groupe il y a maintenant 3 ans me promettant d'y revenir pour mieux le détailler mais je n'ai pas souvent l'occasion de sortir le télescope à la campagne en cette saison.
Il me semble avoir aussi cherché l'alignement autour de NGC383 mais le souvenir est perdu... (Soit l'image était moins impressionnante, soit je suis passée à côté... à cause de leur taille?) confused

Pourtant, ça donne bien envie d'y retourner!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astrofab-51
ancien


Nombre de messages : 74
Age : 40
Localisation : bettancourt la ferrée 52
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Andromède   27/10/09

Merci à vous,

Michel: oui effectivement, j'ai pris un grand bonheur, car ça était une vrai surprise cette trouée. Sachant que le prochain séjour chez mes parents n'est que pour le 14-11; il ne fallait pas louper l'opportunuité. Donc même avec un ciel plus que moyen, j'y suis allé.

bounce
Si le ciel est bon, je suis certain que plus de galaxies seront visibles, il en existe d'autres, que j'irais zyeuter.
En ce qui concerne les Amas et astérismes que tu ne trouves pas dans Guide8, ils sont notés dans les cartes du magazine Astronomie Magazine. Ce sont des amateurs qui les découvrent, comme notre ami Yann, et les signalent sur yahoo.groups. J'en ai découvert plusieurs non répertoriés, mais comme je suis une quiche en anglais Embarassed j'ai du mal à les faire reconnaître. Je vais voir plus tard, le temps me manque, si un pote anglophile pourrait pas m'aider, avant de me les faire dérober.

Maîcé: pour NGC68, c'est les conditions qui m'ont em^pêché d'y voir mieux. Quand aux étoiles repères pour NGC83, la faiblesse de la galaxie est à l'origine de l'attention portée à celles-ci, sinon la galaxie serait passée inaperçue. NGC83 trop brillantes, je n'aurais pas fais attention aux étoiles.

Pour l'observation, je renouvelle mon invit' pour venir avec mon club sur notre site du centre Essonne. C'est pas la montagne, mais c'est correct.

Wink

A plus

Astrofab-51
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ANDROMÈDE   

Revenir en haut Aller en bas
 
ANDROMÈDE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Andromède dans l'oeil de Wise
» Les enfants d' andromède et de Persée
» Petit probleme Andromède
» Kalmia à feuilles d'andromède - Kalmia polifolia
» Galaxie d'Androméde hier soir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Ciel Extrême :: Observations (visuelles, dessins, objets,...)-
Sauter vers: