Forum Ciel Extrême

Forum dédié à l'observation du ciel profond
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gamma Virginis au périastre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bertrand Laville
ancien
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 72
Localisation : Mas des Grès (Moydans 05), Tivoli (Namibie)
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Gamma Virginis au périastre   04/05/06

Bonjour à Tous et à Toutes,

Le numéro de juillet 2005 de CE comportait un article sur le comportement de Gamma Virginis à son périastre, lequel s'ést produit à la mi mai 2005.
L'observation de cette double était intéressante à plus d'un titre:
- couple brillant et équilibré,
- rapprochement extrêmement serré
- variation très rapide de l'angle de position.

Voici les mesures que j'ai pu en faire au LX200/254, depuis le début 2006:

Date / Description / Rhô / estimation Rhô / AP / Origine mesure

(rappel)
2005 04 18 0.27 - 0.29" 161° Handwell Observatory
2005 05 25 a/b ~ 1.25 0.28" 160 et 164° BL
2005 06 02 non analysable ----- 156 et 158° BL

2006 01 25 disques quasi séparés 0.42-0.45" 89 et 93 et 94° BL
2006 01 25 disques quasi séparés 0.48" 92° BL
2006 02 02 filet noir limite 0.47" 81 et 89 et 90° BL
2006 02 02 non précisé ----- 106 < < 108° BL
2006 04 25 filet noir semble non limite 0.50" 86° BL
2006 05 01 filet noir n'est plus limite 0.50-0.52" 90° +/-2° BL

Lund 2006 (*)
2006 05 01 0.53" Lund Observatory
2006 06 01 0.58" Lund Observatory
2007 06 01 0.84" Lund Observatory
2008 06 01 1.10" Lund Observatory

(*) Nouvelle orbite calculée par le LO, et précisée dans Sky & Telescope juin 2006.

Le détail de mes mesures montre que je me suis planté 2 fois, lors des observations de 2006 02 02 (81°, puis 106 et 108°).
Mais elles permettent aussi de voir que le couple est redevenu bien analysable dans un 10".

Bon ciel à tous, et bonne séparation !

Bertrand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deepsky-drawings.com
asp06
nouveau


Nombre de messages : 8
Localisation : grasse, 06
Date d'inscription : 10/04/2006

MessageSujet: Re: Gamma Virginis au périastre   05/05/06

hello,

je suppose qu'il s'agit (vu le forum Wink ) d'évaluations visuelles?
comment procèdes tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand Laville
ancien
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 72
Localisation : Mas des Grès (Moydans 05), Tivoli (Namibie)
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Gamma Virginis au périastre   06/05/06

C'est assez long à expliquer par écrit.

Je te conseille de te reporter au numéro de CE et à l'article sur Gamma Virginis au périastre, où tout est expliqué en détails.

Bertrand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deepsky-drawings.com
asp06
nouveau


Nombre de messages : 8
Localisation : grasse, 06
Date d'inscription : 10/04/2006

MessageSujet: Re: Gamma Virginis au périastre   06/05/06

ok, merci Smile mais ... de quel numéro s'agit il?
je ne suis pas abonné à la revue (oui je sais c'est mal mais je m'en moque! Very Happy)

bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand Laville
ancien
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 72
Localisation : Mas des Grès (Moydans 05), Tivoli (Namibie)
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Gamma Virginis au périastre   06/05/06

C'est celui de Juillet 2005, je ne me rappèlle plus du N°, et je ne suis pas à mon domicile, où je les stocke.

Je peux quand même t'en dire un peu plus, en faisant quelques copiés collés.

L’écartement

A chaque instrument correspond un pouvoir séparateur théorique, défini par rhô = 0.85D, D étant le diamètre du disque d’Airy, qui dépend du diamètre de l’instrument. Cette valeur, inférieure à 1, montre que la séparation, évidente pour tout observateur expérimenté, correspond à des disques non entièrement séparés, mais qui se « recoupent » sur une certaine partie. Au fur et à mesure que les disques se rapprochent et se chevauchent, l’image du couple prend des formes qui ont été analysées et détaillées par Paul Couteau, et que l’on a coutume d’appeler, dans l’ordre de rhô décroissant : séparation complète, tangence, huit, bâtonnet, et olive. Pour étalonner ces rétrécissements progressifs dans une échelle de 1 à 10, j’ai rajouté quelques adjectifs comme écrasé, étranglé, long, court, limite. Cette échelle s’appuie sur le rapport a/b, entre le grand et le petit côté du rectangle circonscrit à la figure formée par l’ensemble des deux composantes. A partir des valeurs données par P. Couteau, j’ai établi le tableau 1 qui donne l’écartement résultant, en fonction de l’aspect du couple, et du diamètre de l’instrument utilisé. Vous pourrez vous en servir pour votre instrument.
L’expérience montre que, s’il est illusoire de vouloir mesurer visuellement, à l’aide d’un micromètre ou de tout autre appareillage, la distance entre deux points qui n’existent plus dans le cas d’un bâtonnet, et de toutes façons extrêmement proches dans le cas d’une tangence ou d’un huit, il est relativement facile d’estimer une forme, un aspect, et au final, l’allongement d’un rectangle, fut-il très petit. Un rectangle dont l’allongement est de 1.75 est, sans erreur possible, différent du même rectangle « raccourci » à 1.35 Pourtant la différence des écartements correspondants n’est que de 0.1" pour un T 250 mm.
Pour ce qui me concerne, les estimations du a/b que j’ai faites sur plusieurs dizaines de couples serrés à orbite connue et fiable ont montré des valeurs de rhô quasi toujours vérifiées à +/- 0.03", exceptionnellement 0.05". De plus, je fais systématiquement un croquis de la figure, huit, bâtonnet, etc., que j’observe, et à la remise au propre de mes notes, je mesure les a et b de la figure. Si les valeurs mesurées conduisent à un a/b différent de celui que j’ai estimé in situ, je prends le a/b mesuré et non celui estimé.

Le tableau excel sur lequel sont reportées toutes les valeurs correspondantes ne peut être correctement reproduit dans le corps de ce message.
Si l'un d'entre nous sait comment, je suis preneur.



L’angle de position

J’observe en azimutal, le LX200 étant connecté à un PC sur lequel le logiciel Guide 8 est en fonction, en temps réel. Ce dernier me permet d’afficher constamment à l’écran l’exacte orientation du champ à l’oculaire.
Lorsque j’observe le couple à l’oculaire, je place la principale au centre du champ, et je me représente mentalement ce champ comme étant le cadran d’une horloge. J’essaie alors de déterminer si le compagnon est à 2 heures, 5 heures, 11 heures, etc… Avec un peu d’habitude, j’arrive facilement à estimer la demi-heure, et même le quart d’heure, soit environ 7.5°. Ceci me permet d’ancrer dans ma mémoire immédiate l’orientation du compagnon.
Ensuite, aussi rapidement que possible, je trace à l’écran, une droite qui part du centre de l’écran, donc de la principale, dans la direction la plus fidèle possible de celle que je viens de mémoriser. Cette opération se fait par glissement de la souris, en maintenant le click droit appuyé. Lorsque j’arrive au bout d’un segment de longueur suffisante pour avoir une visualisation que j’estime suffisamment précise de sa direction, disons une dizaine de centimètres, je relâche le click droit, et Guide affiche automatiquement une fenêtre qui donne plusieurs informations, dont l’angle de positon de la droite tracée, c’est à dire de mon estimation de l’AP du couple.
Le plus étonnant, c’est que ça marche…, enfin, à peu près. Pour les couples suffisamment écartés, c’est à dire dont les deux disques sont espacés d'au moins 4 ou 5 fois leurs diamètres, la valeur de l’AP que j’ai estimée reste, 50% du temps, dans une fourchette de +/- 3° avec la valeur réelle.. Les deux principales sources d’erreur que j’ai pu relever proviennent du renvoi coudé qui doit être dans un plan rigoureusement vertical, et une ligne des yeux qui doit être, elle, horizontale. Les autres causes de déséquilibre sont beaucoup plus faibles, car j’ai la chance d’observer dans des conditions très confortables depuis mon jardin, sur un sol revêtu et parfaitement horizontal, le portable sur une table elle aussi évidemment horizontale. Lorsque la valeur mesurée diffère de plus de 5° de la valeur « officielle », je recommence la mesure en insistant sur les deux points précédents, et presque toujours, je rentre dans mon incertitude habituelle.
Pour les couples serrés, l’incertitude augmente de manière inversement proportionnelle à la valeur du
rapport a/b. Plus le bâtonnet est court, plus il est difficile d’estimer précisément sa direction. Dans ces conditions, je suis environ à +/- 5°, une fois sur deux, pour des valeurs de a/b autour de 1.75, mais je monte facilement à +/- 10° pour les couples limite, avec a/b < 1.35.


Voilà, j'espère ne pas avoir été trop long; mes excuses si c'était le cas


Bertrand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deepsky-drawings.com
asp06
nouveau


Nombre de messages : 8
Localisation : grasse, 06
Date d'inscription : 10/04/2006

MessageSujet: Re: Gamma Virginis au périastre   06/05/06

merci beaucoup pour toutes ces précisions.

ça doit effectivement bien fonctionner pour rho lorsque les composantes sont d'un éclat voisin.

pour la détermination de l'angle avec un faible ecartement il y a peut être moyen de s'aider d'un écran constitué d'une fente de quelques centimètres de large et de longueur au moins égale au diamètre de l'instrument que tu présentes à l'entrée du tube : la figure de diffraction doit sensiblement changer entre l'observation selon une direction passant par les deux etoiles et une autre qui lui est perpendiculaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gamma Virginis au périastre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gamma Virginis au périastre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» POINT GAMMA
» ngc 7000 et gamma du cygne
» Télescope GLAST d'observation des rayons gamma
» Loi Gamma
» Et le Gamma Knife ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Ciel Extrême :: Observations (visuelles, dessins, objets,...)-
Sauter vers: