Forum Ciel Extrême

Forum dédié à l'observation du ciel profond
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nuits cristallines estivales du Coquimbo : épisode 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 43
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Nuits cristallines estivales du Coquimbo : épisode 7   06/07/11

Nuit 7 : du 2 au 3 février 2011. 11 dessins, observations 5781 à 5791
------------------------------------------------------------------------

Episode précédent : http://cielextreme.bbfr.net/t355-nuits-cristallines-estivales-du-coquimbo-episode-6

Je commence très fort la nuit avec le dessin d'une autre tuerie, La Pelote D'epingle, le très riche amas ouvert NGC3532 à proximité d'êta Carinae, à 3° nord-est. Il est lui aussi visible à l'oeil nu comme un ovale assez facile, de magnitude 3 et diamètre 55'.
Je passerai 2 heures sur ce dessin à 75x, mais il le mérite! Très riche, nombreuses étoiles colorées, beaucoup d'étoiles assez brillantes de magnitude 7. Il semble être barré par un chenal sombre dans le sens est-ouest, passant juste au sud de la plus brillante étoile jaune de l'amas.


Je continue sur un riche amas de galaxies de la Machine Pneumatique (Antlia), l'amas NGC3273-3289 qui m'occupera lui aussi 2h avant de parvenir à le dessiner.
A 109x et 150x, j'en ai vu du monde dans ce groupe, 19 univers-îles dont de nombreux qui semblaient sur le papier trop faibles pour être vus. Quel belvédère fantastique pour appréhender la cosmologie! Les mailles de l'Univers apparaissent dans ces taches cotonneuses...

Les magnitudes s'étagent entre 12.5 et 14 pour ce groupe à 4° au sud d'Alpha Antliae.
Afin de me concentrer sur le dessin de ces galaxies et de m'épargner un temps d'observation austral précieux, j'ai utilisé un champ pré-étoilé que j'ai vérifié et complété.


Plus modestement, je poursuis sur un trio de galaxies qui me semblent bien seules après le pullulement précédent, 2 degrés plus bas au sud-est.

NGC3347 de magnitude 11.4 domine le groupe, diffuse au centre assez brillant et au pourtour très faible à perceptible.
NGC3358 pourtant à peine plus faible (11.5) est diffuse et très faible. NGC3354 très faible complète ce beau trio varié de galaxies à 109x.


Aïe Aïe Aïe, ces galaxies accrochées presqu'au zénith vers 3h me déclenchent un mal de dos!

La suivante au plafond du firmament et quasi dans le même champ, NGC3347A, est de magnitude 12.8, allongée, trés faible, et montre des étoiles en surimpression à 109x.


Je repose quelques minutes mon dos avant de pouvoir finir l'observation de ce sextet qui n'est pas celui de Seyfert!

Voici donc NGC3333 de magnitude 13.1, très faible et rectiligne à 109x,


Et une autre galaxie vue de profil, NGC3347B de magnitude 13.1 très faible à 109x.


La chatte Grisette est repassée cette nuit mais en mode apaisée, pas de saut sur les miroirs à son actif!

Je glisse vers l'horizon sud-est, mais à peine, pour explorer les champs de galaxies du nord du Centaure, hauts dans le ciel à 5h.
C'est reposant et agréable de dessiner ce genre d'objets à ces heures avancées, quand le début de nuit a été consacré à des objets très détaillés et éreintants à dessiner!

A quelques encablures de M83 et de l'Hydre Femelle, plus exactement à 2° nord-est de iota Centauri, je croise le chemin de NGC5292 de magnitude 11.9.
A 150x elle se dévoile faible, diffuse.


1° plus au nord je tombe sur le groupe ci-dessous, d'abord NGC5304 qui à 150x est faible à très faible, à pourtour diffus, petite. Sa magnitude est de 12.6.


Elle est escortée à 109x et 150x par NGC5302 de magnitude 12.2, faible, diffuse ; par NGC5298(12.9) faible ; et par les imprévues PGC48950 et PGC48956 très faibles, et une anonyme perceptible la moitié du temps.


Le 4x4 monte sur la colline aux cactus (c'est Pierre qui va se connecter à Internet). Drôle d'idée à cette heure-ci, surtout sous un tel ciel qui envoûte les astronomes. Etat de manque avancé vis à vis de la cyber-technologie?

Des mouches perturbent cette fin de nuit. Ne pouvaient-elles pas rester à dormir encore un peu?

Comme souvent pour finir élégamment la nuit, je dirige l'auguste tube du Strock vers le Grand Nuage de Magellan, qui a bien décliné à cette heure-ci.
La transparence exceptionnelle de ce ciel se joue des observations à 20° de hauteur, même la turbulence s'efface!
Direction la Table, entre Dorade et Pôle sud.

Pour varier suite à cette longue tranche de galaxies, NGC1751 est un amas globulaire de magnitude 12.1 pour 1.7' de diamètre, à 1° Nord de mu Mensae(la Table), très faible et diffus à 150x.


Mon dernier dessin de la nuit associe un amas globulaire et 2 amas ouverts de cette galaxie satellite un peu plus à l'est.
Les 2 amas ouverts sont NGC1830 très faible et NGC1828 faible, de magnitude 12.6 et 12.5.
NGC1835, assez brillant avec sa magnitude 10.1, révèle la nature typique des amas globulaires, avec son centre facile, son pourtour très faible à perceptible, très diffus dans la Dorade.
A 150x, ce groupe est un beau trio d'objets dans le Grand Nuage de Magellan.


Je suis ravi d'avoir terminé sur cette belle vision, tandis qu'à 6h, le 4x4 revient avec l'aube.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
mnicole01ca
ancien


Nombre de messages : 535
Age : 70
Localisation : Montréal, Canada
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Nuits cristallines estivales du Coquimbo : épisode 7   06/07/11

SUPERBE Xavier ! cheers

Tes deux premiers dessins sont tout simplement magnifiques.

NGC3532 est un des plus beaux amas ouverts du ciel et un de mes préférés mais je n'oserais jamais me risqué à le dessiner tant il est grand et riche. Tu y as mis beaucoup de nuances tant pour la couleur que pour la brillance relative des étoiles ... CHAPEAU !bounce

Et que dire du très riche amas de galaxies d'Antlia. Moi qui aime beaucoup observer ces regroupement de galaxies, en regardant ton dessin, j'ai vraiment l'impression d'avoir l'oeil à l'oculaire pour découvrir toutes ces petites taches flouent, chacune avec ses caractéristiques propres ... CHAPEAU !bounce

Encore une nuit bien remplie sous ce ciel magnifique.

Bye,
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 43
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Nuits cristallines estivales du Coquimbo : épisode 7   07/07/11

Merci Michel

Ces 2 dessins gardent aussi une place particulière dans mon coeur!

J'étais dopé aux étoiles cette nuit-là pour arriver à enchaîner 2 dessins marathon!

Et voilà une application probante, sans être dénaturante, pour les champs pré-étoilés de l'amas de galaxies.
Au passage j'ai réduit ce dessin pour le publier...il dépassait les 1280 pixels en largeur!

Et je suis d'accord avec toi et avec Bertrand Laville, la Pelote d'Epingles est l'un des plus beaux amas ouverts du ciel!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuits cristallines estivales du Coquimbo : épisode 7   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuits cristallines estivales du Coquimbo : épisode 7
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bébé 8 mois ne fait pas ses nuits
» bébé 8 mois ne fait pas ses nuits et se retourne!
» Cauchemards horrible quasi toutes les nuits
» nuits a 3 ans
» Mon fils de 3 ans se reveille toutes les nuits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Ciel Extrême :: Observations (visuelles, dessins, objets,...)-
Sauter vers: