Forum Ciel Extrême

Forum dédié à l'observation du ciel profond
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nuits cristallines estivales du Coquimbo : épisode 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Nuits cristallines estivales du Coquimbo : épisode 8   14/07/11

Nuit 8 : du 3 au 4 février 2011. 13 dessins, observations 5792 à 5804
------------------------------------------------------------------------

Episode précédent : http://cielextreme.bbfr.net/t357-nuits-cristallines-estivales-du-coquimbo-episode-7

La première partie de nuit est consacrée à l'exploration de l'amas de galaxies du Sculpteur, près de Tau Sculptoris.

NGC613 en est une représentante assez brillante (de magnitude 10.0) A 1° nord-ouest de Tau Sculptoris.
Observée à 150x, elle montre du détail bien que considérablement faible : allongée, une portion de bras à l'est, perceptible 100% du temps. Une autre nodosité côté ouest a été vue la moitié du temps en vision décalée.


En redescendant d'un 1,5° au sud-est, je trouve mon premier couple de la soirée, NGC639 petit gabarit de magnitude 13.7, vu 75% à 100% du temps en décalé, et NGC642 très faible de magnitude 12.9, diffuse et étalée à 150x.


Le fond de ciel monte légèrement de courts instants à causes d'éclairs lointains au nord-est sur les Andes argentines.

Second couple 5° plus bas, NGC526 de magnitude 13.7 et NGC527 de magnitude 13.0. A 150x et 218x, la première est dure à différencier de l'étoile à l'ouest, mais vue 100% du temps en vision indirecte. La seconde est très faible.


Ah tiens une galaxie célibataire, NGC612 de magnitude 12.9! Pour la conquérir, il faut glisser 3° plus bas au sud-est, et grossir 150x.
Elle se dévoile alors, très faible, presque collée à une étoile, avec une orientation difficile. Bref, une célibataire endurcie!


J'ai vu NGC3132, nébuleuse planétaire des Voiles, dans le télescope 406 décollimaté. L'image est plus brillante mais moins fine que dans mon 254. Dommage que cette collimation instable gâche les images sinon j'aurais passé plus de temps à l'oculaire de cet instrument.

Autre duo du Sculpteur dans le proche voisinage de NGC612, dans le même champ du Nagler 16 (1°06'), j'ai nommé NGC619 de magnitude 13.5 limite en vision directe, et NGC623 de magnitude 12.6 faible à 150x. 2 jolies boules cotonneuses.


Beaucoup d'étoiles filantes zèbrent le ciel et le champ des oculaires cette nuit. Je n'ai pas pu déterminer de quel essaim elles viennent.

Consécutivement à un coup de fatigue à 0h30, je lâche un peu mes crayons. Je vais me délasser avec un peu de tourisme dans la Licorne. Hé oui, Jeff, j'ai parfois observé le côté nord du ciel pendant ce séjour, mais sans immortaliser!

Résultat, j'ai vu la Nébuleuse de la Rosette facilement dans mon télescope 254. Le récent dessin de Serge Vieillard rend bien l'impression que j'en avais. Il y aurait de quoi y passer des heures! Par contre, la nébuleuse du Cône dans NGC2264 m'a résisté au télescope 254 même avec le filtre OIII.

Je reprends ensuite mes dessins avec des objets du Grand Nuage de Magellan dans la Dorade.

A 1° nord-est de mu Mensae (la Table), le frontalien doradien NGC1795 est un amas globulaire de magnitude 12.7, petit même à 150x et très faible .


Je retrouve des couples, mais intra-galactiques de notre galaxie satellite principale.
Et pas bien loin, à un champ de Pleine Lune de NGC1795, apparaissent à 150x les faibles amas ouverts NGC1793, de magnitude 12.4, aux étoiles serrées faibles, et NGC1801, diffus.


La fatigue ne s'est pas sauvée avec le délassement boréal de la Licorne, donc une mini-sieste d'une demi-heure y remédie. Elle s'avère particulièrement efficace.

A mon réveil sous ces milliers d'étoiles, je pointe une galaxie du Burin (Caelum), NGC1679, à 3° nord-ouest de Gamma. A 150x sa forme de corne m'émeut (meuh!) bien que faible et diffuse. L'amour vache?


A propos, le Burin, c'est une autre constellation de Lacaille avec 4 étoiles faibles qui se battent en duel, coincées entre l'Eridan et l'Horloge à l'ouest, la Colombe et l'Atelier du Peintre à l'est, et en charnière avec le sud-ouest du Lièvre.

A plus de 2h du matin, les amas ouvert et galaxies du Grand Chien sont plus accessibles qu'au zénith et encore assez hauts pour une observation confortable.
La brillante êta au sud-est du Grand Chien est le point de départ pour retrouver, à 1° plus au nord-est, Ru20, amas ouvert de magnitude 9.5 et diamètre 10'.
A 109x, il n'est pas facile à repérer dans un champ riche. Je le trouve assez concentré, aux étoiles de magnitude 12 assez faibles à perceptibles, en plus d'une assez brillante.


A ma montre il est 2h40.
Jeff, Neve et Pierre sont partis dormir car ils devront se lever aux aurores pour visiter le Gémini Sud.
Je zappe cette sortie car la visite en 2008 du Cerro Tololo (sur la montagne voisine) m'a suffi, le trajet était exténuant et a fait perdre 2 demi-nuits d'observations.
C'est que le programme d'observations est chargé pendant ce séjour!

Je rends visite à 1,5° nord à NGC2380, galaxie de magnitude 11.5, facile, petite à 150x, condensée. Elle se dilue progressivement dans le fond de ciel.


ESO428-G14, une autre galaxie, de magnitude 12.3 à 2° ouest d'êta, est plus discrète à 150x : minuscule, faible, très diffuse. Elle a été vue comme une étoile floue à 75x. Un peu de vent a gêné l'observation.


Dernier amas ouvert de la nuit, Ru21 a un diamètre de 11'. Il est situé à 2° sud-est d'êta.
A 109x il est difficile à repérer, assez peu différencié de son environnement. Une étude plus attentive montre beaucoup d'étoiles de magnitude 11 et plus, faibles, qui le distinguent des groupes d'étoiles environnants.


De nouveau une mini-sieste s'avère nécessaire à 4h30.
Elle m'apportera le peps nécessaire pour observer et figer sur le papier une belle dernière cible, la galaxie M83 dans l'Hydre Femelle, jusqu'à l'aube.

M83 de magnitude 7.6, aux dimensions remarquables de 15'x13', est l'objet le plus austral du catalogue Messier.
A 3° nord-ouest de 1-iota Centaure, je pars de là pour la pointer, avec le cheminement utilisé depuis la France.

Waouh! A 150x, son centre brillant domine ses bras très faibles à perceptibles (50 à 100% de temps en vision décalée). Une structure spirale complexe me saute à la figure. Des nodosités enrichissent le spectacle en vision décalée entre limite de détection et presque vues en permanence. Et l'ensemble est tout bleu.


Je finis bien fatigué malgré ces siestes, mais ça y est, c'est fait, j'ai couché M83 sur le papier avant que l'aube devienne trop présente!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
mnicole01ca
ancien
avatar

Nombre de messages : 535
Age : 70
Localisation : Montréal, Canada
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Nuits cristallines estivales du Coquimbo : épisode 8   15/07/11

Salut Xavier !

Encore une belle session productive malgré la fatigue accumulée qui t'a obligé à prendre un peu de repos en cours de nuit ... ta persévérance est impressionnante.

J'avais déjà inclus NGC613 (Sculpteur) dans mon programme mais pas NGC1679 (Caelum) qui me semble très intéressante ... je l'ajoute. Smile

Quant à M83, quel spectacle elle donne quand on peut enfin l'observer avec un peu d'élévation dans un ciel de qualité. Ce fut une révélation pour moi en mai 2009 quand nous l'avons pointée au T455 ... la structure de la galaxie était aussi évidente que celle de M51 qu'on ne se lasse pas de revoir dans notre ciel du Nord. Ton dessin lui rend justice ... Bravo ! Smile

Dommage que tu manques la visite à Gemini Sud et à SOAR (télescope voisin) à Cerro Pachon ... mais je te comprends de ne pas vouloir sacrifier de ton précieux temps d'observation. Gemini Sud est un superbe instrument que nous avons eu le plaisir de visiter en février 2007 lors de mon premier séjour au Chili ... photo ci-dessous. Les techniciens avaient incliné le télescope pour nous permettre de bien voir le primaire. WOW!

Bye,
Michel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nuits cristallines estivales du Coquimbo : épisode 8
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bébé 8 mois ne fait pas ses nuits
» bébé 8 mois ne fait pas ses nuits et se retourne!
» Cauchemards horrible quasi toutes les nuits
» nuits a 3 ans
» Mon fils de 3 ans se reveille toutes les nuits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Ciel Extrême :: Observations (visuelles, dessins, objets,...)-
Sauter vers: