Forum Ciel Extrême

Forum dédié à l'observation du ciel profond
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Septet de Copeland et autres petits plaisirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diabolo
ancien


Nombre de messages : 95
Localisation : Larzac stellarzac.wordpress.com
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Septet de Copeland et autres petits plaisirs    02/01/12

Après la nuit du réveillon, nous avons sorti le télescope les 3 nuits suivantes. La liste des objets observés est assez conséquente car il faut bien l’avouer, les images sont tellement impressionnantes qu’on a très envie de revisiter tous les classiques. Je n’avais pas encore eu l’occasion d’observer le ciel d’hiver et de printemps avec le T1000 et je n’ai pas été déçu…



Le ciel a été de la partie avec des sqm allant de 21.4 à 21.60 avec une turbu souvent calme. C’était un plaisir d’admirer le ciel allongé sur la terrasse…bien habillé car la température est descendue à -6. La voie lactée d’hiver accompagne merveilleusement la constellation d’Orion et donne une image d’une grande beauté.

NGC 3242, jamais très haute dans le ciel sous nos latitudes, est une véritable merveille à l’oculaire. Avec l’ethos 17mm à 203x, sa teinte bleu/vert est éclatante. Déjà, « l’œil » que forme la structure centrale est parfaitement visible. En augmentant le grossissement, les détails de cette structure apparaissent. Le fantôme de Jupiter est un must du ciel d’hiver à ne manquer sous aucun prétexte. J’avais le souvenir d’une observation réalisée au 560 dans les Alpes il y a quelques années, mais l’image au T1000 la surpasse sur tous les plans.

NGC 891, une des galaxies reines de l’automne. Ce qui surprend c’est que l’aspect « tout en transparence » qu’elle donne lorsqu’elle est observée avec des 5 ou 600 mm de diamètre disparaît. Elle semble s’être fortement densifiée. La bande d’absorption présente des irrégularités bien marquées, elle est plus large à certains endroits. Tout proche, l’amas Abell 347 offre une extraordinaire perspective. NGC 898, membre de cet amas, est une miniature de 891.

M51…Nous avons patienté jusqu’à ce qu’elle soit à une position très haute. Au moment de l’observation, le sqm était autour de 21.55 et la turbulence était faible. C’est bien simple, c’est la meilleure vision que j’ai eue de cette fantastique galaxie… La brillance de la galaxie est incroyable. Elle est énorme, il y a des détails à foison. Elle remplit une grande partie de l’Ethos 10 mm (345x). Les étoiles en surimpression et zones HII sont visibles en vision directe. Des chenaux sombres surlignent les bras sur une grande partie de leur longueur. La galaxie compagnon rappelle fortement M43 par sa forme.


NGC 1300. J’avais pointé cette galaxie pour la première fois en 1995 avec un 406 mm. Quel plaisir de la voir à nouveau. Les bras sont bien visibles ainsi que la barre caractéristique de ce type de galaxies. Elle est magnifique et illustre bien la classe des spirales barrées. Non loin, se trouve NGC 1360, très grande nébuleuse planétaire, observée avec un 0III. Sa forme rappelle celle d’un œuf.

NGC 2403, galaxie située dans Camelopardalis. Observée avec l’Ethos 13 mm, la galaxie est une des plus détaillées et des plus complexes que j’ai pu observer. Les zones HII sont nombreuses et la forme des bras est particulièrement curieuse. Il est difficile de se faire une idée de ce qu’on observe tant les détails s’entremêlent.

Le septet de Copland, Hickson 57 : petit groupe compact de 4 + 3 galaxies dans le Lion. Les 7 composantes sont visibles en vision directe, la 7ieme est stellaire. Une huitième galaxie un peu plus éloigné est également visible dans le champ.

Nous n’avons pas résisté à la tentation de pointer de nouveau M42. Expérience amusante, avec l’Ethos 17 mm, on peut voir l’image se projeter sur une feuille blanche placée à quelques centimètres... pour Sirius, on compte en mètres


Le T1000 rend accessibles des détails qui sont d’habitude réservés a de très bons observateurs. En vision directe le plus souvent. Le GOTO fait des merveilles. J’ai longtemps été un peu réticent à son usage mais il faut reconnaître que sur un grand instrument il permet d’économiser son énergie en ne se préoccupant que d’avoir à placer l’escabeau au bon endroit. Bref, un très bon bilan !






___________
http://stellarzac.wordpress.com


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http:\\www.stellarzac.com
Maïcé
ancien


Nombre de messages : 343
Localisation : Montreuil
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Septet de Copeland et autres petits plaisirs    02/01/12

Des observations renversantes pour Teepee qui a même vu des couleurs sur M51!! rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mnicole01ca
ancien


Nombre de messages : 535
Age : 70
Localisation : Montréal, Canada
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Septet de Copeland et autres petits plaisirs    02/01/12

Salut Fred !

Merci pour cet autre rapport qui fait rêver. Smile

Moi qui ai de la difficulté avec les couleurs subtiles des nébuleuses, il semble bien que le T1000 serait la bonne prescription pour mon état. Wink

Je retiens le septet de Copland pour une visite printanière avec le T560. Ce ne sera sûrement pas aussi facile qu'avec le T1000 mais c'est un défi intéressant.

Bye,
Michel


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïcé
ancien


Nombre de messages : 343
Localisation : Montreuil
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Septet de Copeland et autres petits plaisirs    02/01/12

Mes 4 sous à ce CROA :


Mon souvenir de NGC 3242 ressemblait bien à ceci. Lorsque je l'ai observée pour la première fois, j'ai poussé un cri : « Quelqu'un me regarde à l'autre bout ! » Au T1000, cet effet est moins saisissant, le halo externe de la nébuleuse plus brillant atténue cet impression d'observer un œil.

L'impression est plus proche de cette photo, mais je n'ai pas souvenir après ces quelques jours de nodosités dans la structure brillante … Rah, je n'ai qu'une envie, celle de retourner vérifier si ces détails étaient visibles !


J'ai choisi cette photo de M51 non pour ses qualités intrinsèques mais parce que les couleurs hypersaturées sont placées telles que Teepee les a perçues à l'oculaire, noyau jaunâtre et bras bleutés ! Personnellement, je n'ai pas perçu de teintes sur M51. Par contre, un grand halo diffus et faible autour de NGC 5195 est perceptible, le pont de matière entre les 2 galaxies, les zones HII, des zones d'absorption le long des bras et la petite galaxie ovale à proximité sont clairement visibles. Par contre le fuseau m'échappe toujours...


De NGC 1300, on voyait parfaitement la barre, le départ des bras massifs et brillants, leur épaisseur, le nombre de zones HII faisaient comme un anneau renforcé autour de la galaxie, il me devenait plus difficile d'en analyser le sens de rotation. C'est l'une des plus belles et représentatives spirales barrées qu'il m'ait été donné d'observer.


J'ai choisi cette photo de NGC 2403 parce qu'elle rend un peu cette impression foisonnante qu'on a à l'oculaire, une galaxie spirale, on voit des bras, mais c'est un peu brouillon, ils se dédoublent, se combinent, on ne saurait dire à quel bras appartiennent les zones HII qui sont perceptibles.


Lorsque nous avons pointé le septet de Copland, le froid était vif et notre respiration était bien visible, les oculaires au bout de 3 observateurs avaient tendance à s'embuer. Ses composantes ne sont pas toutes faciles à identifier comme des galaxies, spécialement si la buée a fait de beaux halos autour des étoiles. L'image au T1000 ressemble à ceci

Si le premier groupement est reconnaissable dès le premier coup d’œil avec sa belle galaxie par la tranche flanquée de ses deux compagnes ovales, l'autre groupe est plus délicat et il faut s'assurer que ce n'est pas simplement la buée qui nimbe des étoiles du champ. Elles sont toutes visibles facilement, j'ai pourtant pris la plus petite, ponctuelle pour une étoile du champ car une autre galaxie (NGC 3751) qui ne semble pas faire partie du septet se reconnaît bien plus facilement. En fait j'ai trouvé des indications sur le net comme quoi elle fait partie de HCG57 mais pas de ARP 320. Quelqu'un sait-il si ces galaxies sont physiquement liées?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïcé
ancien


Nombre de messages : 343
Localisation : Montreuil
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Septet de Copeland et autres petits plaisirs    08/01/12

Je remercie Eric de m'avoir permis de piocher sur son site http://www.ecb-astro.net/ pour la photo de NGC3242 qui donne un bon aperçu de la vision à l'oculaire, les couleurs moins saturées tout de même en visuel.
J'ai déjà eu l'occasion de remarquer avec les photos de Globulax qu'on a une vision à l'oculaire du T800 ou du T 1000 assez proche des photos N/B réalisées avec un instrument de 200à 250mm, à condition qu'il n'y ait pas d'étoile brillante dans le champ; notre œil ayant une bien meilleure dynamique que les capteurs, les nébuleuses illuminées par ces étoiles ne sont pas cramées en visuel!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Septet de Copeland et autres petits plaisirs    

Revenir en haut Aller en bas
 
Septet de Copeland et autres petits plaisirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les petits plaisirs quotidiens
» Ces petits plaisirs qui ne coûtent rien et qui nous font tant plaisir !
» Terreurs nocturnes et autres petits malheurs...
» Talalgie et autres petits soucis
» Les petits plaisirs de Gilles à la retraite...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Ciel Extrême :: Observations (visuelles, dessins, objets,...)-
Sauter vers: