Forum Ciel Extrême

Forum dédié à l'observation du ciel profond
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Premières impressions australes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Premières impressions australes   01/09/06

Bonjour

Nous sommes plusieurs à être allés en Namibie (Gordon, Spectroman (est-il sur ce forum?) et 2 webastriens. Voici un court descriptif côté astronomie.

Le ciel à Tivoli était extraordinaire! Même les mauvaises nuits, la magnitude limite était au dessus de 7!

Nous avons pu observer 14 nuits d'affilée avec juste un passage nuageux d'une heure au début d'une de ces nuits. La transparence était si bonne que la lumière zodiacale était considérée comme gênante, que les constellations zodiacales baignaient dans un halo + clair (bande zodiacale) et que l'on voyait faiblement le halo de la peu peuplée capitale de la Namibie, Windhoek, à 130kms au nord-ouest!

La Lune en croissant de 3 jours éclairait autant qu'un premier quartier!
Avec Sébastien, nous avions prévu de tester la magnitude limite à l'aide d'une carte de champ dans le Centaure, mais finalement, c'est passé à la trappe vu le nombre d'objets nouveaux à observer!
Nous avons vu le Grand Nuage de Magellan se lever, faible mais facile au ras de l'horizon, et brillant 10° + haut!
Canopus, alpha (Rigel Kentaurus?) et béta du Centaure, Achernar et bien sûr Sirius et Jupiter étaient des phares qui gênaient pour l'observation!

Guy et Sébastien ont même pu apprécier une ombre portée par la Voie Lactée.
La partie la plus brillante de cette dernière était au zénith en début de nuit avec notamment les constellations du Sagittaire et du Scorpion.

La bande galactique pètait de tous les côtés de nodosités et de bandes sombres. La nébuleuse de la Pipe dans Ophiucus et le sac à Charbon dans la Croix du Sud étaient vraiment bien visibles.

Plein d'autres choses à raconter, plus tard...

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
yapo
Admin
avatar

Nombre de messages : 614
Age : 45
Localisation : fontenay-sous-bois
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   01/09/06

Encore, encore... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.astrosurf.com/cielextreme
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   03/09/06

Bonjour

Je vais maintenant vous présenter nuit par nuit et dessins à l'appui une part
importante des objets que j'ai pu voir dans mon télescope de voyage de 250mm à Tivoli, Namibie.
Mais comme ça va me prendre un temps fou de les recopier au propre, je vous
scannerai les brouillons ( sur certains on voit un peu les coups de crayons).
J'alimenterai au fur et à mesure ce post nuit par nuit.

Pour commencer une présentation du télescope : il s'agit de mon ancien
Skywatcher de 254mm et 1200 de focale. J'ai juste récupéré les optiques et
refait le télescope sur le principe du Strock du club Magnitude 78, de façon à
pouvoir l'emmener en avion.
Il marche à merveille, bien que restant à améliorer. Ce voyage en Namibie était
sa première véritable lumière.
Voici une photo de la bête sur le site d'observation :



Toutes les heures sont en temps local. Les données sur les objets viennent du
Deep Sky Field Guide, complément indispensable des Uranométrias.


Nuit 1 : du 16 au 17 août 2006
------------------------------------------------

Première nuit sous un ciel P=0 T=0 (transparence parfaite, pollution lumineuse nulle). Dément, la Voie Lactée est très brillante,
structurée, comme peinte! A cause de la fatigue, je commence à observer vers
22h, après une bonne sieste, mais le ciel est noir dès 19h!
Je perds un peu de temps pour les réglages de collimation, vu que je viens de
remonter le télescope, et que pour voyager en avion, les
optiques ont été démontées. Avec oeilleton puis laser j'y arrive.

Le seeing est pourri, contrairement à ce qu'avaient eu Bertrand Laville et Marc
Cesarini lors de leur séjour décrit dans un ancien numéro de Ciel Extrême. Ca
sera malheureusement une quasi constante pendant ce voyage, le seeing oscillant
entre S3 et S5.

Ma première cible est la double alpha du Centaure pour vérifier mes réglages.
Très brillante, bien séparées, mais à rhô=13.3" le contraire serait étonnant!

Je commence ensuite véritablement mon programme d'observation, dans la Couronne
Australe, sous le Sagittaire. Pour info, le nord de cette constellation est
visible du sud de la France.

ngc6723 est un amas globulaire de magnitude 7.2 et dont les étoiles les plus
brillantes sont de magnitude 12.8. A 150x, impression d'explosion de l'amas!
Etoiles faibles (V2) à perceptibles(VI).



NGC6726/27 + 6729 est un complexe nébulaire sympa à voir. NGC6726/27 est plutôt
faible V2, diffuse, une zone obscure est vue à 109x. NGC6729 est faible mais
plus nette. Toutes deux sont atténuées par le filtre OIII, ce qui correspond bien
à leur nature de nébuleuse par réflexion indiquée dans la documentation. 109 x et 75x.



Je pointe ensuite dans ma première constellation australe inconnue, le Paon,
situé à mi-chemin entre le pôle sud et la Couronne Australe.
ngc6744 est une galaxie de magnitude 8.6, très diffuse et étendue.109 x et 75x. 1 noyau oval petit et nettement plus brillant que le reste.
Amorces de bras perceptibles VI1 à 3. Mais la Lune en
dernier quartier commence à se lever!



Au passage, une autre galaxie du Paon, NGC6673, faible, petite, facile et condensée(mg 11.7). 109x.

ngc6752 est un très bel amas globulaire du Paon de magnitude 5.5 et dont les étoiles les plus
brillantes sont de magnitude 10.5! Observé à 150x, il est brillant, ses étoiles sont plutôt brillantes V1.
Superbe amas avec des filaments d'étoiles, pour moi l'un des plus beaux du ciel!



Je continue avec un trio de galaxies du Paon, ngc6769-70-71,
respectivement de magnitudes 11.5, 11.6 et 12.4, et respectivement vues faible V2, très faible V3, et faible V2. A 150x, groupe de galaxies faciles.


Dans le même secteur, j'observe aussi IC4842, galaxie de magnitude 12.4, facile très faible V3, à 150x.


Bon, j'en ai marre de faire le Paon, alors je me précipite sur le Petit Nuage de Magellan et l'objet qui pour moi est l'un des plus beaux du ciel,
sinon le plus beau, ngc104 - 47 du Toucan. Situé à la périphérie du Petit Nuage de Magellan, cet amas globulaire est de magnitude 3.8 et ses
étoiles les plus brillantes sont de magnitude 11.7! A 75x, il est somptueux, quasi indessinable! Pas de mots pour dire la beauté de cet amas! Un
poudroiement d'étoiles fines bleutées, plutôt faibles V2 à perceptibles(VI). C'est la première fois que je vois du jaune dans le coeur d'un amas
globulaire. Pour moi, il surclasse largement Oméga du Centaure! Waouh!



Je poursuis dans le Petit Nuage, qui explose de plein de taches floues et de quelques complexes nébulaires sympas.
NGC121 est un autre amas globulaire, de magnitude 11.2. A 109x, il est faible V2, petit, non résolu. Je commence à fatiguer aussi.



NGC362 est un amas globulaire de magnitude 6.5 et ses étoiles les plus brillantes sont de magnitude 12.7!
Dire qu'à la lunette de 80 c'était une tache floue en Afrique du Sud! Ici, à 150x, plutôt brillant V1, facile, il montre ses étoiles en vision
indirecte VI, dans l'aube naissante.



Je finis cette belle nuit à 5h20 sur NGC361 toujours dans le Petit Nuage. Cet amas globulaire de magnitude 12.8 est vu à 109x diffus, petit, faible
dans l'aube. Ici le jour vient vite, en moins d'une heure!



Pour finir cette belle nuit, une photo à l'aube.


La seconde nuit bientôt!

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
Maïcé
ancien
avatar

Nombre de messages : 343
Localisation : Montreuil
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   03/09/06

Magnifique!!!!farao
Ca donne envie d'aller sous ce ciel d'exception!! cyclops
Mais dis-moi, les optiques ne craignent-elles pas trop le sable qui semble bien présent. Surtout celles d'un serrurier? Question
Est-ce qu'une bâche au sol aurait été un moyen de limiter les risques?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MatP
ancien
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 33
Localisation : Rouvres (28)
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   03/09/06

affraid Bave, bave, bave (pour ta veine et le CROA) et bravo (pour les dessins) !

Et dire que ça ne fait que commencer, j'en salive d'avance ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astrosurf.com/astramatoria
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   03/09/06

Maïcé a écrit:

Mais dis-moi, les optiques ne craignent-elles pas trop le sable qui semble bien présent. Surtout celles d'un serrurier? Question
Est-ce qu'une bâche au sol aurait été un moyen de limiter les risques?

Le dobson de 500 avait une bâche effectivement.

Sur le mien, à la fin du séjour, j'ai constaté quelques traces de poussière rouge, mais rien de bien méchant. Avec une souflette ça part. La chaussette protège bien le miroir primaire.

Contrairement aux apparences, ce sable rouge est lourd et reste donc au sol. Par contre, il salit les vêtements.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
mnicole01ca
ancien
avatar

Nombre de messages : 535
Age : 70
Localisation : Montréal, Canada
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   03/09/06

Salut Xavier !

WOW ... 14 nuits d'observation de suite, c'est tout un contrat. Je ne suis pas certain que j'aurais été capable de le faire. Mais avec la qualité du ciel que tu décris, j'imagine que j'y serais peut-être arrivé.

Quelle était la température la nuit ?

Merci pour ce magnifique rapport d'observation et, comme les autres, j'attends la suite avec impatience.

Bye,
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   03/09/06

mnicole01ca a écrit:
Salut Xavier !

Quelle était la température la nuit ?


En dessous de -5°C en fin de nuit, on se les pelait malgré les bottes et gants.

Les doudounes n'ont pas été inutiles! Mais c'était du froid sec.

Brrrr!!

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   09/09/06

Bonsoir

Je poursuis mon récit avec ma seconde nuit d'observation à Tivoli, avec le Dobson Strock 254/1200


Nuit 2
----------------

Cette nuit, le groupe est un peu éparpillé sur le site, Frédéric, Guy et Sébastien observant sur d'autres spots, à prés de 200 m de Cyril et moi.

Je commence ma nuit avec une superbe galaxie du Centaure, NGC4945, de magnitude 8.8.
A 75x et 109x elle est superbe! Le premier grossissement montre les extensions diffuses de ce superbe ruban céleste, tandis que le second permet de
détailler son centre. Je vois en vision indirecte VI1 à 4 (de 100% à 25% du temps) 2 bras spiraux et une bande sombre.
La galaxie en elle-même est plutôt faible (V2). Superbe objet!



Je regarde au passage une galaxie compagne, NGC4945A à 150x. Elle est vue difficilement car dans le halo d'une étoile assez brillante. Notée VI4 à 5,
donc visible de 25% à 10% du temps en vision indirecte.

Toujours dans la même zone du Centaure, je m'attarde sur NGC4976, diffuse, à centre flou, et de magnitude 10.1. A 109x elle est facile mais
faible(V2).



Vient enfin le temps de pointer une célébrité du ciel austral, dans la Croix du Sud. Il s'agit bien sûr de la fameuse boîte à Bijoux, NGC4755, amas
ouvert de magnitude 4.2. Dès le premier coup d'oeil, à 109x, je comprends son surnom : pleine de joyaux brillants et 4 belles étoiles colorées avec un
superbe contraste de couleur entre une bleue et une orange côte à côte, ce couple étant entouré à plus grande distance par deux gardes jaunes, sur
fond riche d'étoiles brillantes V1 à perceptibles VI! Beaucoup d'étoiles sont vues plutôt faibles à faibles V2. La turbulence va d'assez moyenne à
mauvaise S=3-5, mais la Croix du Sud descend assez rapidement vers l'horizon. Un bien bel objet!



Je remonte vers une autre célébrité, un peu plus haut dans le Centaure. Il s'agit d'Oméga-NGC5139, que je n'ai pas le courage de dessiner cette nuit
tellement il fourmille d'étoiles, mais ne vous en faites pas, j'ai finalement pu le dessiner ultérieurement. Dans le secteur, je pointe la petite
galaxie NGC5064 de magnitude 12.0. A 109x, elle est faible V2 et facile.



Toujours dans ce coin, une autre célébrité australe mais facile à dessiner, Centaurus A-NGC5128, galaxie de magnitude 6.7 plutôt faible V2 à 109x. Sa
bande sombre est évidente et facile, on ne voit qu'elle! La partie en triangle dans cette bande sombre est très faible V3.
Cette galaxie est assez étendue . Par contre, le Centaure baissant, je suis obligé de me pencher au-dessus du porte-oculaire et j'ai un peu mal au
cou à la fin du dessin. Une solution d'évitement est d'observer accroupi et dos droit en se servant de la chaise comme d'une table à dessin.



J'observe au passage une nébuleuse obscure dans la constellation du Compas, Be145, qui se couche juste après le Centaure. Elle est diffuse, ses
limites sont imprécises à 75x.

Pendant ce temps, Spectroman fait tout un cours de spectro à notre hôte Reinhold, qui n'en demandait pas tant.

Toujours dans le Compas, voici la galaxie ESO97-G13 de magnitude 10.1, comme quoi les galaxies de ce catalogue ne sont pas toutes des faiblardes! A
109x elle est faible et facile bien qu'observée basse. 2 nodosités apparaissent. J'ai aussi un coup de fatigue.



Je commence ensuite l'exploration de l'Indien, constellation située entre le Toucan , l'Octant, le Microscope (sous le Capricorne) et le Paon. Sa
spécialité c'est les galaxies.
NGC7049 est une galaxie de magnitude 10.3 à 4° nord de theta Indus. Elle est plutôt brillante V1, facile et diffuse à 109x. Je lutte contre la fatigue
et la dessine.



Seconde galaxie "indienne", NGC 7041, à 1° NO de la précédente, luit à magnitude 11.2. A 109x, elle est allongée, plutôt faible V2 et facile. La
fatigue est partie.



Pour finir, la troisième galaxie du secteur, NGC7038, de magnitude 12.0, est située à 1° au nord de NGC7041. Elle est faible V2 et facile, diffuse à
109x.



Après un petit casse-croûte à la cuisine commune à l'éclairage de ma frontale rouge, je continue d'explorer le Petit Nuage de Magellan après la mise
en bouche de la première nuit.
Le champ formé par NGC411 (amas globulaire de magnitude 12.2,), IC1641 (amas ouvert) et NGC422(amas ouvert de magnitude 13.4) est
plaisant à observer. Le premier est vu faible V2 et les 2 autres très faibles V3 à 109x, dans un champ de 7'. Sympa bien qu'aucun ne soit résolu.



Pas très loin, NGC458 est un amas globulaire de magnitude 11.7. A 109x, il est noté faible V2, condensé et facile, mais non résolu.



Ce qui est bien avec les Nuages de Magellan, c'est qu'on repère souvent dans le champ d'autres taches diffuses ou condensations en plus , et que même
des fois ces dernières ne correspondent à aucun objet de nos atlas informatiques. Bon, cette fois-ci, j'ai de la chance, j'ai pu l'identifier! Voici
IC1660, amas ouvert de magitude 13.5, vu très faible V3 et minuscule à 109x. La Lune proche du dernier quartier se lève.



Le champ suivant est vraiment intéressant à 109x, regroupant deux amas ouvert, NGC371 et IC1624. Le premier est partiellement résolu en étoiles
faibles V2 à perceptibles VI. Mais le plus intéressant, c'est que les deux répondent bien au filtre Oxygène III. NGC371 montre même alors une superbe
bulle gazeuse, dans laquelle je distingue des trous mais impossible de préciser leur position. IC1624 est vu très faible et son comparse faible. Il y
a aussi une autre tache floue inconnue dans le champ. Ce dernier fourmille d'étoiles, c'est éreintant à dessiner, et je suis de nouveau fatigué, il
est près de 3h30 locale. Encore 1h30 à tenir avant l'aube! Le froid s'en mêle, attaquant les pieds.



L'observation suivante me redonne du courage. NGC346 est une nébuleuse diffuse. Je ne m'attendais pas à voir tant de détails dedans! A 75x et 109x,
que ce soit avec ou sans filtre, elle fourmille de détails! Plutôt brillante V1 et bleutée, elle a une forme de faucille déformée ou de cobra,
superbe! Avec le filtre OIII, de nouvelles extensions sont vues. Il y a aussi un demi-anneau d'étoiles lové dans cette nébuleuse! Wouah!



Encore 2 nébuleuses diffuses, IC1611 faible et IC1612 très faible, qui ne répondent pas au filtre OIII. Je les soupçonne donc d'être à 100%
des nébuleuses par réflection. Observées à 109x. Guy et Sébastien, terrassés par la fatigue, vont se coucher(4h30, ils ont failli tenir jusqu'à l'aube
;-) ).



Avant les lueurs de l'aube, je finis cette belle escapade dans notre galaxie satellite avec NGC330, un amas ouvert de magnitude 9.6. Ses étoiles de
magnitude 13 sont parfaitement vues. Il est brillant à 218x et partiellement résolu! je ne croyais pas résoudre un amas ouvert à cette distance
d'environ 160 000 années-lumière! Il prend un peu l'apparence d'un globulaire avec ses étoiles tassées.



Cette nuit s'achève avec l'observation de NGC339 autre amas ouvert du Petit Nuage, dans les lueurs de l'aube. Il est perceptible 100% du temps VI1 à
109x. Il est 5h20 et la fatigue et l'aube m'entraînent vite vers mon lit, après l'habituel casse-croûte saucisson - pain - fromage! Spectroman a tenu
lui aussi jusqu'au levant.

A la prochaine nuit!

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   28/09/06

Bonsoir

Je poursuis mon récit avec la 3ème nuit à Tivoli.

Je commence fort cette nuit d'observation en pointant la nébuleuse Eta Carène, NGC3372, assez basse. La constellation de la Carène ne va guère rester
plus d'une heure assez haute pour faire un dessin de cet objet.



Cet objet est magnifique!
Déjà à l'oeil nu, toute la zone est notablement plus brillante que la Voie Lactée environnante, et ce sur 1.5 à 2° de diamètre.
Au T254 à 75x, la nébuleuse est vue verte, assez brillante V1, avec des dégradés de brillance jusqu'à très faible V3. Pleins de détails, et notamment
la zone du "Trou de Serrure" qui porte bien son nom!
L'étoile Eta Carène trône majestueusement au milieu, orangée et brillante. On dirait que cette nébuleuse est une sorte de "Super-Trifide"!

Je finis le dessin avec des crampes au cou car j'ai dû me pencher pas mal sur le télescope pour la dessiner. Quand je vous disais que la
constellation de la Carène était basse...

Je profite de la proximité de la Croix du Sud pour pointer l'amas ouvert NGC4852 de magnitude 8.9.
Moyennement fourni à 109x, étoiles assez brillantes V1 à très faibles V3 pour la plupart. Le seeing est meilleur(3).



Je pointe ensuite une galaxie du catalogue ESO dans le Centaure. ESO271-G10 est vue très faible V3 à perceptible VI1 à 109x, diffuse, et basse dans le
ciel.
Sachant qu'elle est de magnitude 12.1 et vue à 15° de hauteur, je vous laisse imaginer la transparence du site!



Dans le même coin, NGC5365 est une galaxie de magnitude 11.2, vue facile et faible V2 à 109x. Le mauvais seeing de 5 gâche un peu l'observation



A côté de la précédente, NGC5365A est une galaxie de magnitude 12.8. Est est vue à 109x 100% du temps en vision décalée VI1, très effilée.
Ce qui est étonnant ici en Namibie, c'est que la moindre galaxie de magnitude 12-13 me montre facilement au moins sa forme voire même d'autres
détails!



Je passe ensuite dans la constellation de l'Autel (Ara ou Chaise, mais pas Perroquet contrairement à ce que croyait Guy) coincée entre la queue du
Scorpion et le Triangle Austral.
Ma première cible est la galaxie NGC6215 de magnitude 10.9, perdue dans un riche champ d'étoiles, ce qui est assez inhabituel pour une galaxie.
Elle est faible V2 à 109x, avec une belle étoile ocre dans le champ.


Je pointe ensuite, dans cette constellation nichée dans la Voie Lactée australe...une autre galaxie, NGC6221, de magnitude 10.1. Elle est plutôt
faible V2 et diffuse à 109x et montre des nodosités.


Je me décide enfin à pointer une cible plus logique pour cette zone de notre galaxie : un amas ouvert, NGC6253, de magnitude 10.2 mais aux faibles
étoiles de magnitude 13.
A 109x il est condensé, des étoiles faibles V2 à perceptibles VI apparaissent. En forme de dent courbe. Le fond est laiteux perceptible VI1.
J'ai un coup de fatigue. J'entends un chien aboyer au loin, et une effluve bien campagnarde vient me chatouiller les narines, mais pas le genre dont
on raffole! Où sont les vaches?



Ensuite, une nébuleuse planétaire dans l'Autel, IC4642 de magnitude 12.4. A 218x elle est petite, faible V2, à limites nettes et répond bien au filtre
OIII. Un coq insomniaque salue cette observation.



Je termine mon tour de l'Autel pour cette nuit avec un amas globulaire(quelle variété d'objets dans cette constellation!), NGC6397, qui est une cible
de choix du ciel austral. Cet amas globulaire est de magnitude 5.7 comme notre M13! A 109x, il est brillant, riche en étoiles plutôt faibles V2 à
perceptibles VI. Je le vois clairement bleu.



Il est 0h40TU, et la fatigue revient. Je ne résiste pas au sommeil après avoir fini mon dessin.
Du coup je vais dormir 1 heure. Je reviens à 2hTU.

Je décide alors de pointer nettement plus à l'est et au sud dans le Petit Nuage de Magellan que j'avais déjà bien écumé les nuits précédentes.
Cette nuit, mon choix se porte d'abord sur NGC416, un amas globulaire de magnitude11.4. A 109x il est facile mais faible V2 et petit.



Pas très loin, un confrère de magnitude 10.6, NGC419, vu à 109x facile, assez faible V2.



Encore un champ qui regroupe plusieurs objets de notre galaxie satellite dans le dessin suivant!
De gauche à droite, divers fragments de la nébuleuse diffuse NGC456, observée à 109x.
Avec le filtre OIII, auquel répondent bien tous les fragments, je vérifie que c'est une nébuleuse par émission. Sympa.



Ensuite, un petit amas globulaire, NGC376, toujours dans le Petit Nuage de Magellan. C'est bizarre, il ressemble plus à un amas ouvert. Je le vois
partiellement résolu, condensé, assez brillant V1 et petit à 218x.



Je vais finir ma nuit dans la constellation du Réticule, située entre le Grand Nuage de Magellan, Canopus de la Carène et Achernar de l'Eridan.

Et d'abord, une célébrité, NGC1313, galaxie de magnitude 8.9. A 109x elle est faible V2 et montre sans ambiguité, malgré la fatigue revenue, un bras
spiral perceptible 100% du temps VI1 et le second 25% du temps VI4. Elle est diffuse.


Pas loin dans le champ d'oculaire, NGC1313A, galaxie de magnitude 13.9 est vue à 109x très faible V3 à perceptible VI1, petite.
Il est 4h02TU, l'aube va arriver.



Je pointe ensuite vers epsilon du Reticule.
IC2056 est une galaxie de magnitude 11.6, faible V2, facile et condensée à 109x.



Enfin, je termine avec NGC1543 de magnitude 9.7. Le fond ciel devint trop bleu et à 109x elle est vue faible, allongée. Il est 4h18TU, l'heure de
remballer et d'aller dormir.

.

A la nuit suivante!


Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
yapo
Admin
avatar

Nombre de messages : 614
Age : 45
Localisation : fontenay-sous-bois
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   28/09/06

Un régal, xavier. Very Happy Continue de nous abreuver, mais pas trop vite pour faire durer le plaisir. Twisted Evil

Si Laurent (Ferrero) cherche des dessins pour son volume austral des splendeurs du ciel profond, il va sans doute te solliciter !

Je suis très "galaxies spirales" en ce moment, mais ton dessin d'Eta Carina est vraiment alléchant.

a + yann
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.astrosurf.com/cielextreme
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   28/09/06

Salut Yann.

Un délai de 3 semaines pour ajouter une nuit, c'est quand même de la torture, non? Twisted Evil

Mais j'ai une excuse M'sieur! Je mets actuellement au propre les dessins en retard d'avant la Namibie (70 quand même!).

J'ai eu un coup de foudre pour les spirales pendant ce séjour, notamment avec NGC1365 du Fourneau et NGC1599 de la Dorade (si je me souviens bien du numéro).

Sauf que ça va être plus compliqué avec un ciel Bortle 4 et une météo pourrie d'en faire sortir d'autres au T254! Mais M33 me tend les bras pour cet automne...

Si au passage vous connaissez des bras de galaxies accessibles visuellement dans un 250, n'hésitez pas.
Je peux vous citer actuellement NGC6946, M33...

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
Maïcé
ancien
avatar

Nombre de messages : 343
Localisation : Montreuil
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   28/09/06

Tu peux ajouter M 51 qui est pour moi la plus facile.
J'ai aussi un souvenir de M 101, mais pas sûre que ce soit au 250.

Il existe un numéro de Ciel extrême qui donne la liste des galaxies dont les spires sont visibles à partir de 200mm... Je te recherche le numéro dès que j'ai le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   28/09/06

Je cherche surtout celles visibles actuellement!

M101 et M51, je les ai déjà vues ainsi que leurs spires au T250.

Un numéro de Ciel Extrême en parle?

Je vais aller fouiller dans ma collection.

Merci pour l'info

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
mnicole01ca
ancien
avatar

Nombre de messages : 535
Age : 70
Localisation : Montréal, Canada
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   28/09/06

Salut Xavier !

Je suis moi aussi impressionné par la qualité de tes observations (et de tes dessins bien sûr) ... merci de nous en faire profiter. Mais ce qui m'impressionne encore davantage, c'est qu'il s'agissait d'une 3ième nuit d'affilée et que tu en as fait 14 de suite ... WOW !

Comme dit Yann, continues ...

Bye,
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   22/10/06

Bonjour

Voici ma quatrième nuit à Tivoli, celle du 19 au 20 août 2006.

La transparence n'est pas optimale cette nuit aux dires de notre hôte Reinhold. On doit donc à peine atteindre la magnitude 7.0 au zénith Wink!
Malgré ces conditions, on voit la bande zodiacale, comme une faible luminosité qui est une extension de la lumière zodiacale sur toutes les
constellations du Zodiaque.

Je commence mes observations au télescope de 250mm avec un messier que j'ai rarement observé depuis l'Europe, M83. Cette galaxie de magnitude 7.6 se
situe dans le bas de l'Hydre Femelle. A ne pas confondre avec Hydrus, l'Hydre mâle, visible à cette latitude australe, entre l'Octant et Achernar de
l'Eridan.

La galaxie est vue bleutée, assez faible V2 à 109x. Mais le plus surprenant est les bras spiraux. L'un d'eux ressort immédiatement en vision
décalée(VI1), le second est vu 75% du temps par ce biais(VI2). Waouh, quelle structure complexe! Le noyau est bien plus brillant.

Je tente au passage de faire ressortir des régions HII avec le filtre OIII, mais décidément cette fois-ci le défi est trop osé!
C'est un objet à pointer en début de nuit car l'Hydre femelle a tôt fait de se coucher.

Dans le même coin, je descends vers le Centaure et pointe la galaxie NGC5253 de magnitude 10.2.

Elle me montre une belle spire facilement. La galaxie est plutôt faible V2. La spire est vue sûre! Superbe! 109x.

Je poursuis ma chasse aux galaxies du Centaure avec NGC5102 de magnitude 8.8.

A 109x, c'est un ruban argenté légèrement incurvé, vu faible V2, avec des extensions très faibles à perceptibles.

Puis une double galaxie, NGC5215 - NG5215B de magnitude 12.9

A 150x, les noyaux sont séparés, et l'ensemble est vu très faible V3 à perceptible(VI1).

Ca ne sent pas la rose par ici, les boeufs ont dû oeuvrer dans le secteur! Ils ont droit à leur promenade le long du grillage du terrain d'observation
chaque soir.

Toujours dans le Centaure, NGC5220 est une petite galaxie de magnitude 12.2, dure à repérer à 150x car très proche d'une étoile gênante. Vue
perceptible VI1, petite et assez nette une fois repérée.


Pas loin, NGC5193 est un autre univers-île de magnitude 11.7, petit mais facile. Noté très faible V3 à 109x.


Le Centaure commence à être bas. Je finis pour ce soir dans ce noble représentant du bestiaire mythologique avec NGC5161, une énième galaxie, de
magnitude 11.4.

Diffuse et allongée à 109x, elle est très faible V3.

Bon je vais pointer plus haut, à force de me pencher sur le tube, je risque le lumbago!

J'attrape le coche de la Mouche, constellation remarquable par son contenu et sa forme maintenant fort reconnaissable par l'astro-touriste austral
que je suis. Et pour commencer, l'un des 2 amas globulaires connus de cette petite constellation, NGC4372 de magnitude 7.3 et aux étoiles de magnitude
supérieure à 12.2.

C'est un objet esthétique, au fond laiteux très faible V3, sur lequel se détachent en vision directe quelques dizaines d'étoiles très faibles. En
vision décalée, c'est un vrai fourmillement d'étoiles! Il est observé assez bas , moyen en taille à 75x. Pour infos, je n'ai pas pu grossir 150x comme
je le souhaitais, car en dessous d'une hauteur de 15°, le télescope n'est plus équilibré si je rajoute la barlow au poids de mes 2 oculaires de 16 et
11mm. Vu incolore.

Pas très loin dans le ciel, le second amas globulaire réputé de la Mouche, NGC4833, me tend les bras. Je n'y résiste pas!

De magnitude 7.0 et aux étoiles de magnitude supérieure à 12.4, il est bleuté et de forme atypique pour ce type d'objets. 2 étoiles faibles V2 à
perceptibles VI, et la zone centrale est rectangulaire! Plein d'étoiles perceptibles VI! Quel objet étonnant.

Mais je ne suis pas au bout de mes surprises avec l'observation suivante : la nébuleuse planétaire NGC5189.

De magnitude 9.9, elle est bleutée, assez brillante V1 et réagit très bien au filtre OIII. Elle montre plusieurs nodosités avec et sans filtre, mais
surtout une forme de "tau" vue sans ambiguité! Quelle bizarrerie! Et c'est la seconde fois que je vois une lettre grecque dessinée dans le ciel, après
le "oméga" de M17! 150x+343x+218x.


La nuit se poursuit après une pose casse-croûte à la cuisine (le "Red Light in Dark Room Club") avec les galaxies de la Grue, à commencer par NGC7213
de magnitude 10.0. Son centre est ponctuel à 109x.


Ensuite, c'est au tour de IC5201, faible à 109x, diffuse, aux limites imprécises.


Puis un trio de galaxies, NGC7232 + 7232B + 7233, groupe assez serré dans la Grue, à 109x.
Elles sont respectivement vues faible V2, très faible V3, et perceptible 100% du temps VI1 et très diffuse.


Autre association de galaxies de la Grue, le duo NGC7232A - IC5181 montre 2 galaxies effilées, la NGC étant très faible V3 et l'autre assez faible V2.
109x.


IC5171 très faible V3 montre le même aspect à 109x. Elle est si haut dans le ciel avec ses copines de la Grue que ma position pour l'observer est
assez acrobatique, debout avec un pied sur la chaise et mon carnet de dessin sur cette jambe d'appui! C'est ce qu'on doit appeler faire le pied de
grue!


A 0h10TU, je me décide enfin à quitter la Grue pour le Sculpteur, qu'on voit aussi d'Europe mais bien plus bas. Ici, il culmine au zénith lors de mes
dessins!
Je pointe d'abord une galaxie de folie, NGC55 à 109x+75x+150x. Elle est bleue, assez brillante, et montre des grumeaux et une bande sombre. Une
tuerie!


Ma cible suivante est un duo sympa de galaxies, NGC134 et NGC131. La dernière est faible, mais NGC134 est assez brillante V1 et montre une bande
sombre, mieux vue à 75x.


Note personnelle : penser à amener une pommade contre les courbatures pour le prochain voyage austral!

Désirant finir ma nuit assis, je pointe le Grand Nuage de Magellan à 20° de hauteur. Aucune trace d'absorption ne semble altérer l'observation!
NGC2093 est une nébuleuse qui ne réagit pas au filtre OIII, donc je la suspecte d'être réflective au lieu d'émissive. A 109x, elle est petite et
faible V2.


NGC2109 est une nébuleuse diffuse faible, petite, facile à 109x.


NGC2116 est un amas ouvert très faible V3 et non résolu à 109x.


NGC2096 est vu assez faible, petit. Cet amas ouvert me montre 3 étoiles à 109x et 218x.


Deux amas ouverts, NGC2100, assez brillant V2 et NGC2092 faible V2 se cotoient dans le même champ à 109x ainsi qu'une tache floue non identifiée. Je
commence à être bien fatigué.


Je finis cette fructueuse nuit sur NGC2108 toujours dans le Grand Nuage de Magellan. C'est un amas globulaire faible vu net à 109x. Je dors debout, il
est 3h45TU, l'aube sera là dans 20 minutes.


Je ne me sens plus la force de dessiner, mais j'ai encore assez d'énergie pour faire un peu de tourisme(zieutage sans dessin pour moi) dans Orion, le
Grand Nuage de Magellan et la Carène.
Tant de choses à voir et si peu de temps...
Telle sera desormais ma devise pendant ce séjour!

Bonne nuit!

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
lhoumeau
nouveau


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: et pour le voyage en avion ?   22/10/06

impressionnant ton périple. je suis ravi de voir qu'on peut encore voyager avec un télescope malgré la règlementation qui s'est méchamment renforcée.
Comment as tu fait ? quelles sont les contraintes actuelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   23/10/06

Ca a été assez galère pour embarquer car il y avait eu les tentatives d'attentat à Londres la semaine précédente.

J'avais prévu une boite de transport pour le miroir primaire et la boîte carton+papier bulle+kraft fournie lors de la livraison du secondaire.

Du coup, les optiques ont voyagé en cabine avec moi dans un sac à dos avec tous les oculaires, tandis que le reste du télescope était en soute
dans une valise-coque, bien calé entre les vêtements.

Par contre, je craignais la perte du bagage, mais j'y ai échappé.

Finalement, c'est au départ de la Namibie que je suis tombé sur une agente de sécurité
très chiante, qui m'a forcé à sortir le miroir de sa boite pour contrôler et qui commençait
à toucher à mes Naglers. Dur de garder son calme dans cette situation.

Il faut éviter tout objet contendant ou coupant, et même certains appareils électroniques ne doivent pas être en cabine, genre chargeur de piles ou collimateur laser.

Nous avions droit à 12kgs en cabine et 20 en soute.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
jbfe
habitué
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 53
Localisation : Nuits-St-Georges
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   23/10/06

Bravo Xavier, le récit de cette aventure est passionnant!
Quand je pense que lorsque la transparence n'est pas optimale, tu n'as QUE mag. 7 au zénith...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.wanadoo.fr/obas
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   23/10/06

Bonjour

Voici ma cinquième nuit à Tivoli, celle du 20 au 21 août 2006.

Elle va être marquée par quelques galères et du coup je ne ferai que 12 dessins au lieu de la petite vingtaine habituelle.

Pour commencer, nous voyons un phénomène bien rare à Tivoli à cette période : un gros passage nuageux! Le ciel se dégage à 19hTU.
Une heure d'observation de perdue. La transparence ne sera pas exceptionnelle cette nuit.

Je commence ma nuit avec une nébuleuse planétaire basse dans le Caméléon, NGC3195. A 109x, elle est vue faible, ronde. Elle répond bien au
filtre OIII. Par contre la turbulence est immonde et floute les images. A l'oeil nu, les étoiles scintillent.


Mon télescope pointe bas, et c'est dans cette configuration que le tube Serrurier encaisse le maximum de contraintes.

Et c'est le début de la galère : plusieurs tiges du serrurier sortent de leur logement. Ce problème est dû au fait que les tiges ont
la même longueur mais que les trous dans lesquels elles se logent côté caisse primaire n'ont pas pu tous être percés exactement
au même angle, bien qu'ayant la même profondeur.

Je tente de remonter l'ensemble et de serrer bien fort à la main côté cage secondaire, mais dès que je repenche le tube bas, bling
l'une des barres ressort. Après plusieurs tentatives, je retourne à la chambre mettre en application le plan de secours : chaque tige
étant coupée en 2 (pour le transport en avion) puis revissée (vis + embout fileté), je rajoute un écrou sur la vis de raccord pour les 2-3
qui sortent de façon à les allonger et du coup d'augmenter la prise dans leur logement.
Je vais emprunter une pince de serrage à nos hôtes et je serre fortement les vis moletées de serrage. Cette fois,
ça tient bien, je serai tranquille jusqu'à la fin du séjour, en resserrant toutes les 3 nuits par précaution. Voilà un gros point d'amélioration à
venir pour ce télescope!
Puis c'est le réglage du chercheur qui vient en butée, décidément. Je ne sais plus comment, mais j'ai résolu le souci.

J'aurai perdu près de 2 heures avec ces histoires.

Je ramène le télescope sur le site, le reteste avec un oculaire lourd en pointant bas, puis le recollimate. Je peux reprendre
enfin des observations normales!
Au passage, mes compagnons d'observation Cyril et Sébastien m'auront bien entendu pester!

Je pointe d'abord un faible amas globulaire de l'Oiseau de Paradis (quel joli nom), IC4499. A 109x, il est faible V2
et très diffus. Pas résolu, contrairement à l'observation à venir au télescope de 500mm.


Ensuite, NGC5612, galaxie toujours dans la même constellation. Elle est vue faible et facile à 109x.

J'ai un gros coup de barre, je lutte mais vainement. L'énervement suite à mon pépin mécanique doit y être pour quelque
chose. Je rentre faire une sieste et dors 1h30, ayant mis mon réveil.

Que tout me semble plus facile au retour!

Bien sûr, le ciel a sensiblement tourné. Je me dirige dans le Fourneau, dans la partie de l'amas de galaxies proche de NGC1365
et de khi1, 2,3.
Il est déjà à plus de 40° de hauteur. Dire que chez nous, il culmine à 10° au mieux!
NGC1336 est petite, faible V2, facile et à centre stellaire à 109x.


Pour les amateurs de groupes de galaxies, le champ suivant est assez intéressant. Il regroupe NGC1326A et B proches de se toucher à 109x.
Elles sont vues très faibles V3 et leur association est assez jolie.

NGC1326B est bien allongée. Ce genre de vision montre l'étendue du cosmos, on se sent peu de choses...

NGC1326 n'est pas loin, mais bien plus brillante, notée assez brillante V1 à 109x.



2h30TU, j'entends à 300 mètres de là Guy qui remet la housse sur le Dobson 500, impossible de remballer discrètement avec une
atmosphère si propice à transmettre le moindre murmure! D'ailleurs nous entendons fréquemment le bêlement de moutons pourtant
distants de plusieurs kilomètres dans le silence cristallin de ces nuits étoilées.

Je poursuis mon exploration du groupe Fornax avec NGC1316C. Faible et petite à 109x.


Pas loin sur ma carte de champ Guide 7, je repère une obscure galaxie PGC. Est-elle visible ? Oui! PGC12686/7 est bien là et semble double et
très faible à 150x.


Le couple suivant est l'un des plus brillants de l'amas, NGC 1316 et NGC1317.
A 109x, NGC1316 est vue brillante V1, bleue, ses extensions sont diffuses.
NGC1317 est plus discrète, assez faible V2. Encore un autre couple qui donne le vertige!


NGC1310 est une autre galaxie de l'amas du Fourneau. Son éclat semble un peu hétérogène à 109x, elle est faible V2.
Encore 40 minutes de nuit...


Je décide de me prendre une claque spiralée et pointe NGC1365, LA galaxie maîtresse de cet amas!
Ouch! Elle est vue assez faible V2, bleutée, à 109x.

Les bras spiraux sont vus sans difficulté. Splendide!
Celui au nord est très faible V3 et l'autre perceptible 100% du temps en vision décalée VI1.
Quelle belle spirale barrée!


Je finis cette nuit agitée sur NGC1341, énième représentant de cet amas de galaxies. A 109x, il est faible mais facile,
dans les lueurs de l'aube.



Il est 4h20TU. J'assiste au lever d'un fin croissant lunaire avec la belle lumière cendrée. L'horizon à l'est
montre une couche de crasse.

Finalement, c'est le Caméléon qui m'a pourri la nuit puis l'amas du Fourneau qui l'a sauvée!
J'aurais dû mettre le caméléon au four, ça m'aurait évité des soucis! Wink

D'ailleurs j'en ai gardé un tel ressentiment que je n'ai pas repointé dans le Caméléon avant les dernières nuits du
séjour! Pauvre bête victime d'une telle injustice!

Bonne nuit!

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
MatP
ancien
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 33
Localisation : Rouvres (28)
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   24/10/06

Hello Xavier,

Superbe ! Génial ! Merci ! Very Happy

Et dire que ce n'est pas fini...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astrosurf.com/astramatoria
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   01/11/06

Bonjour

Voici ma sixième nuit à Tivoli, celle du 21 au 22 août 2006.

C'est celle montrant le meilleur ciel du séjour pour le moment.
Ce soir, nous avons, Cyril et moi, un nouveau voisin, Sébastien, qui squattait auparavant le Dobson de 500 avec Guy. Il loue à partir de ce soir le
Célestron 11 de Reinhold. Après quelques soucis pour trouver un chercheur et un porte-oculaire, le C11 est opérationnel vers 19h30TU sur le pied
colonne à côté duquel je me posais les nuits précédentes.
A noter que cette location est une solution de secours suite à une confusion de dates, Sébastien louant pour les nuits suivantes le C11 sous abri pas
loin au Nord.

Pendant qu'ils jouent de la clé anglaise à côté de moi, je pointe ma première cible de cette nuit, l'amas ouvert IC2944 dans le même champ que lambda
du Centaure. Cette dernière est brillante et bleue, tandis qu'à 109x, l'amas est assez faible V2, joli, aux étoiles faibles V2 à perceptibles VI.

De plus je remarque un astérisme remarquable au nord de lambda du Centaure, que j'avais au départ pris pour l'amas.

Dans le même secteur, NGC3766 du Centaure est un vrai ravissement pour les yeux! Cet amas ouvert est superbe, riche, et quelques joyaux colorés
l'embellissent davantage. 109x. Beaucoup d'étoiles assez brillantes V1 à assez faibles V2.


Je remarque sur ma carte Uranométria qu'il n'y a pas très loin une nébuleuse d'un catalogue jamais observé, Gum39. Tentons-là !
A 75x, elle est vue très faible V3 et diffuse avec le filtre OIII, et perceptible 100% du temps VI1 sans filtre.
Elle m'évoque un poisson-lune!


Ensuite, reprenant mon programme d'observation après cet intéressant écart, voici IC2966, une nébuleuse diffuse qui ne réagit que faiblement au
filtre OIII et semble donc être une nébuleuse par réflexion.
Je la note très faible V3 mais évidente à 109x, petite.

Je sens la morsure du froid sur mes mains.

Je passe ensuite dans la Mouche, avec la nébuleuse planétaire NGC4071. A 109x, elle est vue très faible V3 que ce soit avec ou sans filtre OIII. Par
contre sa forme ronde n'est vue qu'au filtre, elle parait très diffuse sinon.
Je lui soupçonne d'avoir une structure annulaire, mais c'était limite limite avec le filtre.


Je jubile ensuite de ne pas avoir de monture équatoriale à berceau, car j'explore la constellation de l'Octant dans laquelle se trouve le pôle céleste
sud, près de sigma. Une constellation étonnante quoique discrète avec quelques objets très intéressants.

D'abord une galaxie assez anonyme, NGC7098, assez faible V2, allongée à 109x. Ses extensions sont diffuses.


Un petit coup de fatigue à 21h40TU.

Puis une célébrité australe, « Polarissima Australis » qui est la galaxie la plus proche du pôle austral, de son petit nom NGC2573.
Vue à 109x faible, facile.


Il fait froid.
Ensuite un couple très intéressant de galaxies en interaction, NGC6438 + 6438A ! La Petite Ourse peut-elle encore lutter ?
A 218x, les 2 noyaux sont séparés. Elles sont très faibles V3, faciles, la structure de l'ensemble est complexe. Elles sont en interaction, il n'y a
pas de doutes là-dessus !


La fatigue me poursuivant toujours, je vais faire une pose casse-croûte au « Red Light in the Dark Room Club », c'est-à-dire la cuisine commune, où je
rejoins mes 4 compagnons en train de se restaurer. Impressions sur les observations, calme de la nuit, l'atmosphère est conviviale et apaisante. Et la
température plus supportable que dehors. Cette nuit est glaciale.

De retour sur le terrain d'observation 20 minutes après voilà dans mon oculaire un objet rare pour une constellation loin du plan galactique : l'amas
ouvert Melotte227 toujours dans l'Octant. A 75x, il est vaste, lâche, et ses étoiles vont de brillantes V1 à perceptibles VI.


Le Petit Nuage de Magellan dans le Toucan est ma prochaine cible sur la liste, j'ai encore plein d'objets à y observer.

D'abord NGC339, amas ouvert qui est granuleux à 109x, faible V2 à très faible V3, assez large.


Ensuite 2 amas ouverts dans le même champ, NGC265 assez faible V2 et NGC269 faible V2 à 109x. Il y aussi un autre objet nébuleux non identifié entre
les 2.


Le froid a atteint mes pieds malgré mes bottes d'hiver, il va falloir faire un petit footing pour les réchauffer (ça marche du tonnerre, si si !!).

Pour les amateurs de taches floues, le champ suivant est étonnant. Il regroupe NGC242, amas ouvert faible V2, aux étoiles faibles V2, NGC256, amas et
nébulosité (par émission et/ou réflexion) en 2 parties assez faibles V2, et NGC248 nébuleuse diffuse ou rémanant de supernova assez faible V2.
NGC256 et NGC248 répondent au filtre OIII, respectivement assez faiblement et fortement.
Chouette groupe !


Je remets le couvert avec un autre groupe, 3 amas ouverts, NGC220, NGC222 (faibles V2) et NGC 231 (très faible V3) toujours dans le Petit Nuage de
Magellan. 150x.


2hTU ça kaille !

Enfin, je finis cette nuit sur la seconde partie de l'amas de galaxies du Fourneau.
NGC1392 à 109x est très faible V3 et diffuse, à côté d'une étoile bleue.


NGC1386 à 109x est assez brillante V1 et allongée.


NGC1389 à 109x est assez brillante V1 et petite.


Les 3 galaxies suivantes sont visibles dans le même champ à 109x, l'ensemble est somptueux.
NGC 1404 est assez brillante V1. Plus loin, NGC1399 est brillante V1 et très diffuse. Dans son halo, on perçoit difficilement NGC1396 en vision
indirecte, soupçonnée dure (VI5, 2 glimpses).


Pour ne rien arranger, je suis en hypoglycémie (3h30TU). Heureusement que j'ai une pomme pas loin.

NGC1427A à 109x est très faible V3 et diffuse.


Enfin, un trio plus facile que le précédent pour finir la nuit : NGC1375 faible V2, NGC1374 assez brillant V1, NGC1373 faible V2 et petite à 109x.


L'aube est arrivée et j'ai pu admirer et photographier la conjonction entre la Lune en croissant fin et la brillante Vénus dans l'aube, avant de
rejoindre les bras de Morphée.

Bonne nuit

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
jbfe
habitué
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 53
Localisation : Nuits-St-Georges
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   01/11/06

On se régale, Xavier!
Ce que j'aime le plus, ce sont les champs qui contiennent plusieurs objets du ciel profond: je trouve qu'ils donnent une extraordinaire impression de profondeur, parfaitement rendue par tes dessins.
Jean
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.wanadoo.fr/obas
xavierc
ancien


Nombre de messages : 84
Age : 44
Localisation : Fontenay sous bois(94)
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Premières impressions australes   01/11/06

Pour ça, Jean, les nuages de Magellan sont un délice!

Dans la même veine, je suis actuellement plus orienté amas de galaxies.

Quoique actuellement c'est plutôt plusieurs nuages que je vois dans mon champ visuel à grossissement 1x...lol!


Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xcamer.perso.sfr.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premières impressions australes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premières impressions australes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alors?? groupe 3 académie de dijon!!!!!premières impressions
» Premières impressions des élèves sur le texte : c'est le bide total ! et vous ?
» Question est ce que la première impression est toujours la bonne ?
» Premières impressions suite CA mode RCBC
» Epreuve littéraire 2010, vos impressions ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Ciel Extrême :: Observations (visuelles, dessins, objets,...)-
Sauter vers: